SECTION SE-Unsa de l'AIN - 5 BIS AV DES BELGES - 01000 BOURG EN BRESSE
Tél. 04 74 21 25 12 - Por. 06 84 68 45 67 - 01@se-unsa.org

 
Recrutement des CUI : des conditions Ă©largies
Article publié le mardi 1er décembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le Code du travail a lĂ©gèrement changĂ© et permet une plus grande souplesse dans l’embauche des personnels les plus en difficultĂ©. Quels sont ces changements ? Qui peut y prĂ©tendre ? Le SE-Unsa vous dit tout.

Le Code du travail prĂ©voyait dĂ©jĂ  la possibilitĂ© de prolonger, au-delĂ  des 24 mois rĂ©glementaires, la durĂ©e d’un CUI. Cette dĂ©rogation s’appliquait aux agents âgĂ©s de 50 ans et plus, et bĂ©nĂ©ficiant du RSA, ou de l’ASS, de l’allocation temporaire d’attente (ATA). DĂ©sormais cette prolongation pourra Ă©galement ĂŞtre accordĂ©e au salariĂ© « Ă˘gĂ© de 50 ans et plus, rencontrant des difficultĂ©s particulières qui font obstacle Ă  son insertion durable dans l’emploi ».

Si le texte ne précise pas la nature de ces difficultés, il permet en tout cas à ces salariés âgés de 50 ans de pouvoir bénéficier de cette dérogation, même s’ils ne bénéficient pas du RSA, de l’ATA ou de l’ASS. Une souplesse règlementaire qui pourrait par exemple intéresser les collègues en contrat aidé, proches de la retraite.

À noter que cette prolongation peut également concerner un agent reconnu travailleur handicapé, ou un salarié ayant démarré une action de formation professionnelle, quel que soit son âge.

Enfin, si vous ne remplissez aucune de ces conditions, mais êtes toujours éligible, il est possible de signer un nouveau CUI, mais avec un employeur différent.

 
 
 
 
ALC
Prendre un rendez-vous
RDV