SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de VERSAILLES - 10-12 RUE RODIER - 75009 PARIS
Tél. 01 53 72 85 35 - ac-versailles@se-unsa.org

 
Oral de rattrapage bac pro : pour le SE-Unsa, c’est non !
Article publié le mardi 28 septembre 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Pourquoi le SE-Unsa n’a pas votĂ© la proposition du ministère sur les modifications des modalitĂ©s de l’oral de contrĂ´le en bac pro ?

 

Pour accéder à cette épreuve de contrôle orale, il faudra que la ou le candidat.e ait obtenu une moyenne du 1er groupe située entre 8 et 9.99/20, et une note moyenne au moins égale à 10/20 aux épreuves professionnelles définies pour chaque spécialité. Jusqu’à maintenant seule la moyenne de 10/20 de la l’épreuve d’évaluation de la pratique professionnelle était exigée.

Les candidats devront faire un choix de deux disciplines parmi les matières de l’enseignement gĂ©nĂ©ral. Une première discipline sera choisie entre Français ou histoire-gĂ©ographie et EMC. La deuxième discipline sera choisie dans la sous Ă©preuve regroupant ; MathĂ©matiques ou physique chimie ou Ă©conomie-gestion ou Ă©conomie-droit ou PSE, en fonction de la spĂ©cialitĂ© concernĂ©e. Les disciplines professionnelles ne sont plus prĂ©sentes Ă  l’épreuve orale.

Pour être déclaré admis au bac pro, la ou le candidat.e devra avoir obtenu à l’issue de l’oral, la moyenne générale recalculée en prenant en compte les notes obtenues à l’oral de contrôle si elles sont meilleures.

  

 

Compte tenu des coefficients relativement faibles des matières passées à l’oral (2,5 pour le français et 1,5 pour les maths), il serait quasiment impossible pour un élève ayant une mauvaise note de se rattraper spécifiquement dans des disciplines où il éprouve des difficultés.

 

En outre, d’après les statistiques du ministère, plus de 7000 élèves d’élèves ne franchiraient pas le seuil de 8 de moyenne et ne pourraient pas présenter les épreuves de contrôle.

 

 

L'avis du SE-Unsa

Rehausser la valeur du baccalauréat professionnel relève d’une bonne démarche. Toutefois, les modifications proposées ne font que renforcer le caractère sélectif du diplôme. Il serait nécessaire de faire peser davantage les notes de rattrapage, par exemple, en relevant les coefficients.

 

 

 
 
 
 
ALC