Retour à l'article normal

SE-UNSA ROUEN


 Par SE-UNSA ROUEN
 Le  mercredi 10 octobre 2018

CTSD de rentrée - 2nd degré (Eure)

 

Le CTSD* de rentrée concernant les collèges de l'Eure s'est tenu aujourd'hui, 8 octobre 2018.

[le Comité Technique Spécial Départemental est compétent pour les questions intéressant l'organisation et le fonctionnement des établissements scolaires ]

Son objectif était de présenter le bilan de la rentrée 2018.

Après les déclarations préalables , différents documents nous ont été présentés concernant les effectifs des collèges (constat de rentrée 2018), les implantations de stagiaires dans le second degré ainsi que l'évolution des moyens et des structures.

Dans nos collèges, à la rentrée 2018, on comptait 25.23 élèves par classe en moyenne (ce qui cache de nombreuses situations diverses dépendant de la classification de l'établissement : REP+ - REP - Rural- autres). Ce H/E est en augmentation depuis 2016.

Une attention particulière a été apportée aux conséquences de la fermeture des 2 collèges (PMF et Neruda) sur les établissements receveurs. Si nous convenons aisément que les service de la DSDEN ont effectué un travail sérieux en ce qui concerne l'affectation des personnels, nous sommes beaucoup moins satisfait du travail et de l'attitude du Conseil départemental !

En effet, comme nous l'avons rappelé dans notre déclaration, nous avions prévenu depuis le début que le collège Paul Bert, notamment, n'était pas à même de recevoir ce nouveau flux d'élèves ! ET que dire des conditions de trajets des élèves se rendant en dehors de Val de Reuil !

Deux voeux ont été présentés lors de ce CTSD.

Le 1er concernant la réouverture du collège P. Neruda  : nous avons voté POUR

Le 2ème concernant l'abandon du PPCR au profit du retour aux notes administratives, pédagogiques, : nous avons voté CONTRE

Les questions diverses ont porté sur le nombre d'élèves ayant une notification MDPH mais n'étant pas encore accompagnés (133 actuellement) et sur l'organisation de la "cité scolaire" du Mesnil en Ouche. Dans ce dernier cas, impossible d'obtenir une réponse sur son organisation car aucun cadre règlementaire n'existe ! Les service de la DSDEN sont aussi en attente d'informations !

Notons aussi qu'un projet de modification de la  resectorisation sera présenté au CDEN prochainement.