Retour à l'article normal

SE-UNSA ROUEN


 Par SE-UNSA ROUEN
 Le  samedi 16 décembre 2017

Compte rendu de la CAPA des PLP d’avancement d’échelon à la cadence accélérée du 15 décembre 2017

 

Compte rendu de la CAPA des PLP du 15/12/2017

 

La CAPA de promotion des PLP s’est déroulée jeudi 15 décembre 2017.

La mise en place du PPCR modifiant en profondeur les règles d’avancement et d’évaluation des enseignants, il ne s’agissait en fait que de l’examen des situations d’avancement d’échelon à la cadence accélérée du 6eme échelon vers le 7éme ainsi que du 8ème vers le 9 ème .

En effet, les changements d’échelons avaient déjà été actés dans le cadre des reclassements opérés en début d’année scolaire avec la mise en place du PPCR .Tous les collègues ont ainsi été destinataires d’un courrier les informant d’un reclassement dans le cadre des nouvelles grilles indiciaires et incluant l’avancement d’échelon le cas échéant.

L’avancement étant dorénavant déconnecté de la notation, l’avancement sera identique pour tous et connu à l’avance. C’est pourquoi seules les situations des collègues pouvant prétendre à un avancement d’échelon à la cadence accélérée ont été examinées. Il s’agit de collègues ayant une ancienneté approximative de 2 ans  au 6ème et au 8ème échelon et pour lesquels une inspection a normalement été programmée l’année précédente en vue de leur faire bénéficier d’un passage à l’échelon supérieur anticipé d’un an .

Ainsi 33 collègues étaient promouvables à l’avancement à la cadence accélérée au 7ème échelon et 69 au 9ème échelon. L’administration a décidé d’appliquer les règles qui régissaient l’ancien système d’avancement. En effet, les collègues ont été départagés à partir de la note globale sur 100 (au 1er sept. de l’année scolaire en cours), qui reprend la note administrative (sur 40) et la note pédagogique (sur 60).Rappelons que cette notation n’existe plus et a été gardée uniquement à titre transitoire...

30% des collègues devant être promus, 9 collègues ont été promus au 7ème échelon avec un barème supérieur ou égal à 77.8 et 20 au 9ème échelon avec un barème de 84 au minimum. Le ratio n’étant ainsi pas totalement respecté, nous avons demandé que le reliquat donne lieu à une promotion supplémentaire. L’administration s’est engagée à interroger le ministère afin de pouvoir accéder à notre demande et a ainsi réservé sa réponse.

Nous avons enfin déploré, a priori pour la dernière fois, l’inégalité de traitement flagrante en faveur des collègues détachés dans l’enseignement supérieur et qui bénéficient d’une seule note sur 100. 

 Pour en savoir plus : lire la déclaration en PJ.