Retour à l'article normal

SE-UNSA ROUEN


 Par SE-UNSA ROUEN
 Le  jeudi 25 juin 2020

Quelle rentrée pour septembre ? le SE-Unsa écrit au ministre de l’Éducation nationale

 

Pour le SE-Unsa, la rentrée scolaire ne peut pas se préparer comme se sont déroulés les différents temps de la gestion de la crise sanitaire depuis le mois de mars.


Le SE-Unsa veut que les leçons de la fermeture et de la réouverture des écoles et des établissements soient tirées pour mieux se préparer aux différents scénarios sanitaires et protéger les élèves et les personnels des soubressauts des décisions de dernière minute

.
Continuité pédagogique, équipements informatiques, protection des personnels , décrochage, protocoles sanitaires: sur tous ces enjeux, le SE-Unsa est force de propositions. La rentrée scolaire qui s’annonce ne sera pas une rentrée comme les autres. Elle ne doit pas être source d’anxiété pour les personnels et les élèves après la crise que nous avons vécue!
Le SE-Unsa se tourne vers le ministère pour réclamer une rentrée préparée et concertée.

Lire et télécharger le courrier

Accorder un crédit d’impôt aux personnels pour l’achat de matériel

 

 

Les enseignants se sont investis dans l’enseignement à distance en utilisant leurs propres équipements, c’est inacceptable !
Le gouvernement doit prendre des mesures pour financer l’équipement informatique et numérique des personnels:

  • Accorder un crédit d’impôts pour les enseignants, CPE, Psy EN et AESH pour l’achat de matériel individuel et l’accès à internet très haut-débit.
  • Développer un plan d’équipement et de connexion des élèves pour dépasser la fracture numériques constatée.
     

Pédagogie et suivi des apprentissages

 

 

 

Le lien humain s’est révélé essentiel pendant la fermeture des établissements. Le suivi des élèves doit être la priorité de la rentrée!

  • Recruter des personnels supplémentaires , par le biais des listes complémentaires, pour renforcer l’accompagnement et le suivi individualisé des élèves. ( Enseignants, Psy EN, CPE  mais aussi des AED)
  • Nommer deux professeurs principaux par classe
  • Aider les équipes à adapter les contenus d’enseignement pour tenir compte de la rupture de scolarisation de ces derniers mois ( en particulier pour les classes à examens)
  • Mettre à disposition des kits pédagogiques prêts à l’emploi pour installer plus facilement la continuité lors du déclenchement d’une fermeture partielle ou totale des écoles et établissements et donner du temps aux équipes pour organiser la suite!

 

Adapter les infrastructures scolaires

 

 

En lien avec les collectivités, des efforts doivent être faits pour être prêts en cas de retour de l’épidémie.

  • Mettre des protocoles sanitaires en place en amont adaptés à plusieurs niveaux de circulation du virus et à l’âge des élèves accueillis ( et ne pas en urgence les concevoir et les diffuser dans les jours précédents immédiatement leur mise en oeuvre!)
  • Plan d’amélioration des sanitaires,  ouverture de points d’eau, aménagement des classes en prenant en compte la spécificité des salles dédiées aux enseignements scientifiques et artistiques, CDI et restaurants scolaires, gymnases.
  • Discuter avec les collectivités compétentes de mesures comme la mise à disposition de personnels supplémentaires pour le nettoyage régulier des locaux en cours de journée, en particulier dans le cas du retour de tous les élèves tout en veillant au respect strict des gestes barrières.

 

Abonder les fonds sociaux

 

La crise sanitaire a exacerbé les inégalités sociales et scolaires. Pour le SE-Unsa, dès septembre, il faut de nouvelles mesures pour faciliter l’accès aux bourses et aux aides sociales pour les familles les plus modestes et développer des dispositifs pour réduire le décrochage.