SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de ROUEN - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - ac-rouen@se-unsa.org

 
Modification de la carte des formations professionnelles : rĂ©duction de la capacitĂ© d’accueil en GA
Article publié le vendredi 18 janvier 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Lors du CTA du 15 janvier 2019, les modifications de la carte des formations professionnelles dans l’académie de Rouen ont été présentées pour avis.

En introduction, le DAFPIC a donnĂ© quelques Ă©lĂ©ments de contexte. L’acadĂ©mie offre de très nombreux diplĂ´mes professionnels. Les formations professionnelles (CAP, Bac pro et BTS) ne font pas le plein : 780 places sont vacantes. La rĂ©gion, perdant la main sur l’apprentissage au 1er janvier 2019 (loi « choisir son avenir professionnel Â»), a refusĂ© toute ouverture de formation en apprentissage. Les quelques ouvertures prĂ©vues sont donc en formation sous statut scolaire.

Un point particulier a Ă©tĂ© fait sur la sĂ©rie GA dont cinq sections vont fermer complètement ou partiellement Ă  la rentrĂ©e 2019 :

  • LPO Aristide Briand d’Evreux : rĂ©duction de la capacitĂ© d’accueil de 64 Ă  32 places,
  • LPO DumĂ©zil de Vernon : fermeture,
  • LPO Flaubert de Rouen : rĂ©duction de la capacitĂ© d’accueil de 60 Ă  30 places,
  • LPO Val-de-Seine de Grand-Quevilly : rĂ©duction de la capacitĂ© d’accueil de 64 Ă  32 places,
  • LPO Porte OcĂ©ane du Havre : rĂ©duction de la capacitĂ© d’accueil de 64 Ă  32 places.

On sait que ces sections sont peu attractives ( 300 vĹ“ux 1 pour 700 places)  et que l’acadĂ©mie a des difficultĂ©s pour assurer l’enseignement en GA. Elle emploie actuellement 35 contractuel.le.s. Par ailleurs, ces formations très genrĂ©es (public très majoritairement fĂ©minin) ne dĂ©bouchent plus sur des emplois au niveau IV (bac pro) et les titulaires du bac pro GA ont de grosses difficultĂ©s Ă  poursuivre des Ă©tudes post-bac. On envoie donc de nombreuses filles dans des formations oĂą elles ne veulent pas aller pour finalement obtenir un diplĂ´me peu porteur. On comprend donc qu’il faille rĂ©duire la voilure. D’après le rectorat, il n’y a pas de projet de suppression complète de ce bac pro.

La question qui se pose derrière cette décision est donc l’avenir des enseignant.e.s titulaires ou contractuel.le.s qui enseignent actuellement dans ces sections.

Le rectorat a prévu une cellule d’accompagnement RH spécifique qui va venir à la rencontre des collègues concerné.e.s et traiter chaque situation de manière individualisée. . La conseillère mobilité du rectorat est spécialement alertée sur ce sujet.

Le SE-Unsa  et l’UNSA Education comprennent la volontĂ© (ministĂ©rielle) de rĂ©duction de capacitĂ© d’accueil en GA. On ne peut pas continuer Ă  envoyer tant de jeunes filles vers un diplĂ´me qui ne leur assure pas de dĂ©bouchĂ© (insertion professionnelle ou Ă©tude post bac). Le rectorat ayant donnĂ© des garanties de prise en compte des problèmes humains qui vont immanquablement se poser suite Ă  ces dĂ©cisions pendant plusieurs annĂ©es, la dĂ©lĂ©gation au CTA s’est abstenue sur ces modifications de carte des formations professionnelles.

Si vous êtes enseignant.e dans une des sections GA de l’académie (qu’elle ferme ou non) et que vous avez un projet de mobilité professionnelle, n’hésitez pas à vous signaler auprès de la DRRH, vous devriez avoir une écoute attentive. Les élus PLP du SE-Unsa peuvent, par ailleurs, utilement vous conseiller sur les démarches à effectuer.

Voir la déclaration de l’UNSA Education et la totalité des changements de la carte des formations professionnelles ci-dessous


   Modification FP   
(1.2 Mo)
   Notre dĂ©claration   
(60.9 ko)
 
 
 
 
ALC