SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de ROUEN - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - ac-rouen@se-unsa.org

 
Compte-rendu de la CAPA "avancement" des PsyEN (21/3/2018)
Article publié le jeudi 22 mars 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A l'ordre du jour : Installation de la CAPA. Réponses aux questions diverses. Bonification accélérée d’avancement d’échelon des PsyEN.

PrĂ©sents : Mme Bouhelier (Cheffe de la Division du Personnel Enseignant), Mme Gest (Ajointe Ă  la cheffe de la DPE), M. Khelifi (Inspecteur de l’éducation nationale), Mme Niego (Gestionnaire D.P.E 1) et Mme Leteurtre (Gestionnaire D.P.E 1).

Mme Bouhelier ouvre la CAPA en soulignant que cet avancement s’organise dans le cadre du nouveau PPCR tout en rappelant qu’il s’agit d’une phase transitoire entre l’ancien système et le nouveau puisque pour la dernière année la note pédagogique est prise en compte. Mme Bouhelier désigne un secrétaire de séance, il s’agit de Mme Lebail (FNEC-FP-FO).

Mme Gest signale avoir bien reçue les questions diverses Ă©mises en amont de la CAPA par le SE-UNSA (voir dĂ©claration liminaire). Chaque syndicat reprĂ©sentĂ© (SNES-FSU ; FNEC-FP-FO, SE-UNSA) est invitĂ© Ă  lire sa dĂ©claration. Le FNEC-FP-FO ne propose pas de dĂ©claration prĂ©alable.

Informations donnĂ©es par l'administration suite  aux dĂ©clarations prĂ©alables:

S.A.I.O : Mme Bouhelier entend les difficultĂ©s rencontrĂ©es par le personnel des S.A.I.O. et fera remonter l’information au service concernĂ©.

Transmission tardive de la convocation Ă  la CAPA : l’administration Ă©voque son souhait de l’envoyer plutĂ´t mais que les vacances de fĂ©vrier ainsi que le changement de calendrier ont  engendrĂ© ce retard.

Demande d’une formation spĂ©cifique et commune des PSY E.N : l’information va ĂŞtre relayĂ©e auprès de la DIFOR mais il n’y a pas de rĂ©ponse pour le moment.

Versement de la NBI : l’acadĂ©mie de Rouen n’a pas encore tranchĂ© car l’administration travaille en particulier sur les avancements. Mme Bouhelier nous questionne sur les acadĂ©mies qui ont dĂ©jĂ  actĂ© sur ce sujet (la majoritĂ©).

Remboursement des frais de dĂ©placements Ă  la hauteur des rĂ©alitĂ©s de terrain : Il s’agit d’une circulaire acadĂ©mique signĂ©e par le SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral. Mme Bouhelier nous informe que cette circulaire n’a pas Ă©tĂ© modifiĂ©e depuis 1 voire 2 ans. Il s’agit d’une enveloppe nationale qui est ensuite divisĂ©e entre les DSDEN. L’ensemble des syndicats et en particulier le SE-UNSA souhaite la reconnaissance du caractère « itinĂ©rant Â» de notre profession.

IndemnitĂ© de rĂ©sidence : la rĂ©gularisation se fait au cas par cas. Selon Mme Leteutre, en règle gĂ©nĂ©rale tout le monde l’a touchĂ©e. Mme Gest rappelle que ces indemnitĂ©s ne se calculent pas automatiquement et que chaque PSY EN concernĂ© doit se manifester individuellement auprès du service de la D.P.E. Mme Leteurtre se tient Ă  disposition de tous les PSY E.N et se rendra rĂ©active face Ă  cette question. Elle souligne que la rĂ©gularisation se fera toujours s’il y a des droits. Pour joindre Mme Leteurtre et Mme Gest Ă  ce sujet, voici leur mail respectif: nathalie.leteutre@ac-rouen.fr ou catherine.gest@ac-rouen.fr .

 

- Nombre de postes de psychologues E.N EDA et EDO ouverts pour l’acadĂ©mie de Rouen pour le mouvement intraacadĂ©mique : Mme Bouhelier n’a pas connaissance du nombre de postes car il faut rĂ©cupĂ©rer cette information auprès de la D.O.S (Division de l’organisation scolaire).

- CrĂ©ation de postes de psychologues surnumĂ©raires : cette information va ĂŞtre remontĂ©e auprès de la D.O.S. Elle sera Ă©voquĂ©e Ă  la prochaine CAPA.

- DĂ©signation d’un conseiller technique : ce sujet sera Ă©mis lors d’une prochaine rĂ©union avec le recteur.

- Consultation et liaison avec la MDPH : Mme Bouhelier est consciente que le fonctionnement de la MDPH n’est pas toujours satisfaisant. Selon elle, ce point est Ă  Ă©voquer dans un premier temps auprès du mĂ©decin conseiller technique ASH. Les difficultĂ©s que rencontrent les psychologues avec la MDPH sur le terrain (refus et demande de bilans psychomĂ©triques)  vont ĂŞtre signalĂ©es auprès chaque I.E.N A.S.H.

- Une formation passerelle entre PSY EDA et EDO : Mme Gest va Ă©tudier les circulaires actuelles Ă  ce sujet afin de dĂ©finir dans quelles mesures et dans quelles modalitĂ©s cette formation peut se rĂ©aliser au niveau acadĂ©mique.

- Date concernant la tenue d’un groupe de travail Ă  la DGRH afin de faire un bilan des opĂ©rations de mutation 2018 : un bilan sera effectuĂ© mi-novembre une fois que toutes les D.P.E se seront rĂ©unies. Un point particulier pourra ĂŞtre rĂ©alisĂ© pour les PSY E.N.

- Mme Gest nous informe que dans les prochaines semaines une circulaire pour tous les psychologues EDA va paraître concernant la demande de détachement. Les psy EDA devront émettre leur choix en fonction d’un droit d’option (pour 1 an ou 5 ans).

Avancement d’échelon avec bonification :

 Cette CAPA est transitoire pour  les PsyEN n’ayant pas eu leur rendez-vous de carrière. Actuellement, le barème est constituĂ© de la note, avec une diffĂ©rence notable entre psy EDA et EDO, les psy EDA commençant leur carrière avec une note entre 11 et 13, les psy EDO commençant avec une note de 15. Le SE-UNSA a soutenu la demande d’un traitement Ă©quitable entre les deux spĂ©cialitĂ©s. Ce n’est pas le cas actuellement car les notes administratives des psychologues EDO sont supĂ©rieures aux notes pĂ©dagogiques des psychologues EDA pour un mĂŞme Ă©chelon. En effet, les psychologues EDO sont Ă©valuĂ©s chaque annĂ©e d’un point de vue administratif, or les psychologues EDA connaissent des dĂ©lais importants entre les inspections et la note n’a pas la mĂŞme valeur.

Mme Gest a tenu compte  de notre requĂŞte et a souhaitĂ© une analyse plus fine en tenant  compte  de cette diffĂ©rence de notation.

Mme Bouhelier affirme que la règle ministérielle est de n’accepter aucun reliquat en dessous de 1.

ŸPassage d’une 6ème au 7ème Ă©chelon : aucun PSY E.N retenu car seulement 3 promouvables (30%=  reliquat de 0,90).

ŸPassage d’une 8ème au 9ème Ă©chelon : 7 PSY E.N promouvables et donc 2 promus  1 PSY EDO et 1 PSY EDA (le reliquat est de 0,10).

  A caractère exceptionnel, l’ensemble des syndicats ont demandĂ© Ă  ce qu’une collègue soit promue en tenant compte de son anciennetĂ© et non de la valeur de sa note qui semblait anormalement basse avec une date d’inspection Ă©tait très ancienne. L’administration a tenu compte de notre requĂŞte.

  Pour conclure, l’administration tente de nous donner des rĂ©ponses, un dialogue s’est instaurĂ© quant Ă  l’évolution de notre nouveau corps. Toutefois, de nombreuses questions sont en attentes et le SE-UNSA continuera de demander des rĂ©ponses claires qui pourront faire Ă©voluer favorablement les conditions de travail de tous les PSY E.N.

Stéphanie Fleutre, pour le SE-UNSA.

 


   Notre dĂ©claration   
(80.7 ko)
 
 
 
 
ALC