SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de ROUEN - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - ac-rouen@se-unsa.org

 
Bac pro 3 ans : du nouveau
Article publié le jeudi 20 décembre 2007.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Les discussions avec le ministère ont continué durant ces derniers jours. Le SE-UNSA avait, avec l’intersyndicale constituée pour l’occasion, dénoncé la méthode qui avait prévalu à l’envoi de la note du 29 octobre du ministre aux recteurs sans aucune concertation, demandé son retrait et réclamé l’ouverture d’une large concertation sur le devenir de l’enseignement professionnel incluant la question des bacs pro 3 ans.
Ces discussions ont abouti à une nouvelle note du ministre aux recteurs. De fait, elle contredit celle du 29 octobre puisque le ministre y reconnaît désormais « les inquiétudes (suscitées) sur le terrain ». Il précise également que « pour dépasser ces difficultés, il est indispensable d’approfondir la concertation, non seulement sur les perspectives 2009 mais aussi sur les modalités de la rentrée 2008 avec les partenaires sociaux, les acteurs du monde économique et les conseils régionaux ». En clair, cela signifie que les recteurs ont pour consigne de calmer le jeu en gelant ou modérant les projets d’implantation de nouveaux bacs pro 3 ans pour la rentrée 2008, ce que nous demandions.
 
Dans ce contexte de suspension de fait de la circulaire du 29 octobre, et conformément à ce que nous demandions, le SE-UNSA a donc accepté d’entrer dans une discussion de fond. Nous l’avons manifesté en signant aujourd’hui un protocole de discussion. A ce jour, outre le SE-UNSA, d’autres syndicats représentent plus de 52 % des PLP sont signataires du protocole (SNETAA, SGEN-CFDT et SNALC).
 
Ce document fixe les sujets qui seront abordés nationalement, qui, comme nous le souhaitions, vont au-delà de la seule question du bac pro 3 ans. Ainsi, ils n’esquivent pas plus le problème des élèves en grande difficulté que celui des débouchés vers l’enseignement supérieur.
 
Dans ces discussions qui devraient concrètement commencer en janvier, nous interviendrons en toute transparence sur la base de nos mandats. Concernant par exemple la question spécifique du bac pro 3 ans, nous voulons que soit conservée une approche modulaire permettant de faire varier les parcours scolaires offerts aux élèves en fonction de leurs difficultés. Ce qui signifie que si les 3 ans seront adaptés pour certains, pour d’autres un cursus aménagé en 4 ans doit pouvoir rester possible pour assurer leur réussite.
 

D’ores et déjà, selon les actions menées localement, n’hésitez pas à faire publicité à cet accord.

Téléchargez et diffusez largement la fiche ci-dessous. Vous trouverez aussi en PJ l’intégralité de la nouvelle note et du protocole de discussion.


   Fiche Ă  diffuser   
(153.5 ko)
   Nouvelle note   
(143.6 ko)
 
 
 
 
ALC