SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de ROUEN - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - ac-rouen@se-unsa.org

 
Requalification des emplois STI : groupe du travail du 21/09/2012.
Article publié le vendredi 21 septembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Dernière minute : le SE-Unsa obtient des garanties, lire la note du ministre aux recteurs en cliquant ici.

Le SE-Unsa a participé au groupe de travail concernant la requalification des emplois STI, GT animé par le M. le SGA-DRRH (secrétaire général adjoint-directeur des relations et ressources humaines) et Mme la chef de la division de la division des personnels (DPE) du rectorat de Rouen. Etaient présents les trois IA-IPR concernés.

Pour commencer, les reprĂ©sentants du SE-Unsa ont dĂ©plorĂ© le calendrier proposĂ©, qui reflète le manque d'anticipation et de considĂ©ration de la part du ministère : alors que cette opĂ©ration Ă©tait prĂ©visible depuis le dĂ©but du lancement de la rĂ©forme « STIDD Â», le ministère, par l'intermĂ©diaire du rectorat, va demander aux collègues de se positionner sur une nouvelle discipline en quelques jours, voire quelques heures pour certains.

Nous avons informĂ© les membres du GT du fait que le SE-Unsa a pris position sur ce point au niveau national et a Ă©crit au ministre Peillon puis leur avons Ă©noncĂ© les demandes que nous avons formulĂ©es : lire la lettre au ministre en ligne.

Nous avons insistĂ© sur les points qui nous paraissent trop obscurs pour permettre aux collègues de s'engager en toute quiĂ©tude dans la voie de la requalification :

  • Étiquetage des postes lors de l'Ă©laboration des tableaux de rĂ©partition des moyens (TRMD) et influences sur les mesures de cartes scolaires ?
  • PossibilitĂ©s offertes aux collègues lors des demandes de vĹ“ux au mouvement intra-acadĂ©mique ?

  • Prise en compte de ces vĹ“ux par le logiciel (algorithme de traitement) ou lors d'un traitement manuel ?

 

Sans oublier le mouvement inter-académique, qui soulève les mêmes questions, à régler au plan national.

En conclusion, les représentants du SE-Unsa ont exigé des garanties, des engagements de l'administration envers les personnels, ainsi que la tenue en urgence de groupes de travail afin de préparer le mouvement intra-académique 2013.

Monsieur le SGA-DRRH, a souligné le fait que beaucoup de questions (la circulaire ministérielle et le mouvement inter) dépendent du niveau national. Après quelques généralités sur la réforme STIDD et ses fruits, ainsi que la nécessaire adaptation des disciplines aux besoins des services, il a dû admettre que les conséquences de cette requalification posaient plein d'interrogations et qu'il n'avait pas toutes les réponses aux questions.

Il a ensuite ajoutĂ© une formule très opportune : il y a quelque chose Ă  trouver...

S'est ensuit une discussion au sujet des collègues appartenant à des disciplines très spécifiques, au cours de laquelle le principe de profilage a été évoqué.

Le SE-Unsa a rappelé à cette occasion sa très ferme opposition au profilage des postes de STIDD.

Ce profilage serait utilisé à la marge, pour des cas très particuliers (matériaux souples, optique...) mais ne réglera pas les questions liées par exemple à un changement d'académie des collègues.

Pour la chef de la DPE, il n'y aura pas de changement réel pour une grande majorité des collègues. Elle est bien consciente que nous n'aurons pas réponse à toutes nos questions en sortant de la salle.

Pour le SGA-DRRH, seuls quelques cas peuvent poser problème. Quant aux garanties, il Ă©voque l'intĂ©rĂŞt de l'institution, qui ne peut pas se permettre de ne pas garder des compĂ©tences si elle en a besoin. Mais prĂ©cise qu'elle a aussi un autre intĂ©rĂŞt, qui est la première clef en ce domaine : la carte des formations.

Aux évocations de la violence du changement imposé aux personnels, Monsieur Man Sun Luk, IA-IPR STI, répond que les inspecteurs accompagnent les collègues (visite des collègues STI nommés en technologie collège, accompagnement des formations STIDD..).

Sur le sujet des tables de correspondance entre les disciplines, Monsieur Terzy, IA-IPR STI, dit qu'elles sont à peu près les mêmes dans toutes les académies, et que rien n'est interdit. Les IPR ne vont pas recevoir tous les collègues, il n'y aura que quelques nécessités.

Au sujet des possibilités de changement de discipline, Monsieur Courteilles, IA-IPR STI, précise que si, par exemple, un collègue de génie mécanique s'est investit dans la création d'une option AC, on lui gardera son poste.

Faisant suite à une déclaration d'un membre du GT, il a été affirmé les petits arrangements n'ont pas leur place. Il s'agit de faire correspondre un besoin et des compétences. Les mesures de carte scolaire sont très encadrées, avec un GT, la division de l'organisation scolaire (DOS) et la DPE.

Note du SE-Unsa : Les collègues qui ont subit une carte scolaire ces dernières annĂ©es suite Ă  la rĂ©forme STIDD apprĂ©cieront la justesse de ces affirmations et sont appelĂ©s Ă  nous faire remonter leur expĂ©rience personnelle sur ce sujet.

Le SGA-DRRH affirme que les enseignants ne sont pas seuls, que l'institution a besoin que cela se passe bien, qu'il y a des interlocuteurs autour d'eux. Il explique le dĂ©roulement des opĂ©rations :

  • Les enseignants sont interrogĂ©s sur leur souhait,

  • Ceux si sont validĂ©s par les IA-IPR au vu de leur lettre de motivation si besoin

  • Les IA-IPR ont pour objectif de les conseiller contre un choix malencontreux.

Demande du SE-Unsa : il faut valider les demandes des personnels, mĂŞme si elles ont une motivation « gĂ©ographique Â» et que le collègue veut changer complètement de filière. L'institution se doit, vu la situation, de fournir Ă  ces personnels une formation adaptĂ©e afin de rĂ©aliser leur souhait.

RĂ©ponse de la chef de la DPE : il doit y avoir validation du choix au niveau ministĂ©riel.

RĂ©ponse de Monsieur Courteilles : la logique veut qu'un gĂ©nie Ă©lectrique option Ă©lectronique, par exemple, choisisse SIN. Si un collègue choisit une discipline très Ă©loignĂ©e de sa discipline d'origine, cela pose question. Allons-nous l'encourager en tant qu'IPR ? Derrière cela, il devient professeur d'ITEC par exemple. Il n'est pas d'accord avec la demande du SE-Unsa.

Pour madame la chef de la DPE, le changement de discipline existe toujours, et il sera possible pour les collègues d'utiliser ce moyen pour changer après coup.

Note du SE-Unsa : En l'Ă©tat, le changement de discipline relève parfois du parcours du combattant et est soumis Ă  l'accord des inspecteurs... de STI en l'occurrence pour les changements d'option au sein du CAPET SII.

Suite aux inquiétudes diverses qui émanent de la discussion, monsieur le SGA-DRRH reconnaît ne pas avoir un certain nombre de garanties à présenter. Le contexte est global, la réforme est difficile et bouleversante pour les enseignants. La principale garantie est l'attention qu'ont les services du rectorat aux situations, dans l'intérêt de l'institution.

Il y a beaucoup d'inquiétudes, mais pas de volonté de bouleversement. Les professeurs de STS, cités dans la discussion, n'auront pas besoin de repasser au mouvement.

Madame la chef de la DPE, sur ce dernier point, cite le cas des enseignants en DNL, qui on été titularisés sur leur poste DNL sans avoir à repasser au mouvement et imagine difficilement qu'il puisse en aller autrement pour les professeurs de STS.

Pour terminer, les représentant du SE-Unsa ont déclaré leur scepticisme quant à l'adhésion des collègue à la démarche de requalification au vu du peu de garanties et d'informations qui leur sont fournies. Ils ont réitéré leur demande de création en urgence d'un groupe de travail afin de traiter les points de TRMD, de carte scolaire et de mouvement intra-académique.

Note du Se-unsa : nous attendons maintenant des propositions de l'administration en ce sens.

Fin du groupe de travail.

Conclusions du SE-Unsa :

Il n'y a aucun engagement écrit, aucune explication quant aux incidences de ces changements de discipline, aucune idée de la manière dont seront gérés les problème de TRMD, de carte scolaire, de mouvement intra. Tout est à faire sur ces points.

Les collègues qui changent pour les disciplines SII deviennent administrativement polyvalents sur la technologie collège et nous ne savons pas comment seront gérés les voeux ni les probables extensions de voeux...

En l'état, nous ne pouvons pas donner comme consigne aux collègues de signer rapidement une demande de changement de discipline pour la SII. Seuls ceux désirant participer au mouvement inter-académique semblent avoir intérêt à le faire dans le respect du calendrier.

Pour ceux qui refuseront de la subir et de signer, personne ne semble en mesure de dire si la requalification pour être légalement imposée d'office par l'administration. Le syndicat, par le biais de sa cellule juridique, va se pencher sur la question.

 

 
 
 
 
ALC