SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de ROUEN - 77 QUAI CAVELIER DE LA SALLE - 76100 ROUEN
Tél. 02 35 73 16 75 - Fax. 02 35 03 92 26 - ac-rouen@se-unsa.org

 
Certification intermĂ©diaire, gĂ©nĂ©ralisation du CCF : il fallait rĂ©flĂ©chir avant !
Article publié le jeudi 16 décembre 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

En imposant le passage d’une certification intermĂ©diaire en cours de cursus Bac Pro tout en gĂ©nĂ©ralisant le CCF Ă  l’ensemble des diplĂ´mes, (sauf le Français/HG), le ministère n’a pas mesurĂ© les difficultĂ©s que cela allait engendrer. EmpressĂ© de se dĂ©barrasser de l’organisation des examens, des structures de BEP et du coĂ»t y affĂ©rant, il a occultĂ© toute rĂ©flexion prĂ©alable. C’est malheureusement une habitude …  

L’inspection générale relève la faiblesse des textes de cadrage du CCF et souligne une organisation complexe et chronophage ainsi qu’un manque de suivi. Elle préconise une formation pour les enseignants, une réduction du poids de l’évaluation avec un travail de clarification et d’uniformisation. L’inspection générale rejoint l’essentiel de notre analyse.

Pour le SE-Unsa, le CCF souffre d’un manque de cadrage et d’accompagnement qui rendent inévitables certaines dérives. L’amoncellement des situations d’évaluation complexifie l’organisation de la certification ainsi que la planification de l’année scolaire. Par ailleurs, le temps de formation s’en trouve affecté et c’est d’autant plus préjudiciable que les Bacs Pro se préparent avec une année en moins.

Quant à la certification intermédiaire, le SE-Unsa dénonce ce concept déconnecté de toute progression pédagogique structurée et cohérente. En attendant, il est urgent de repenser ses modalités de certification et d’apporter l’accompagnement nécessaire aux PLP afin de réguler au mieux les pratiques d’évaluation.

 

 
 
 
 
ALC