SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de NICE - LE SAMPOLO 1 - 89 RUE REYMONENQ - 83200 TOULON
Tél. 04 94 92 49 20 - Fax. 04 94 91 52 03 - Por. 06 89 86 13 94 - [Mél.]

 
Conseil académique des langues régionales 31/05/16
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

AVEM BESONH DE VOS !

 

Le CALR s'est réuni au rectorat sous la co-présidence de MM FLOC'H et BETTI.

Etaient présents un représentant de l'Université de Nice, les conseillers pédagogiques, les représentants des inspections académiques, du réseau CANOPE, des parents d'élèves, des personnels et du réseau associatif. Les collectivités locales étaient absentes ou excusées.

M BETTI, conseiller du recteur pour les langues régionales, a dressé un bilan mitigé mais optimiste pour la rentrée 2015-2016.

De façon gĂ©nĂ©rale cette annĂ©e, 2023 Ă©lèves (- 383 !) rĂ©partis sur 29 collèges (-2) et 17 lycĂ©es (-2) suivent un enseignement en langues rĂ©gionales (Provençal/Nissart).

Au niveau des examens, 367 candidats (+38) ont composé pour le bac et 4 candidats en BTS.

Pour le DCL, 6 lauréats ont validé un niveau du CECRL en Mai 2015 (34 depuis 2011)

Situation dans le Var : dans le primaire, 2000 Ă©lèves suivent une initiation aux langues rĂ©gionales grâce Ă  50 enseignants habilitĂ©s et 9 intervenants extĂ©rieurs.

L'Ă©cole bilingue de Cuers semble atteindre un « plafond de verre Â» avec un tarissement du recrutement doublĂ© de l'absence de formation en ESPE. Il est fait appel aux associations de parents d'Ă©lèves pour maintenir le bon niveau de recrutement et l'amplifier.

Dans le secondaire, on perd quasiment 330 Ă©lèves en collège et on revient Ă  664 Ă©lèves (-326 !) pour 12 collèges. (-1) Quant au lycĂ©e il a divisĂ© par deux ses effectifs avec 30 Ă©lèves(-61) pour 6 lycĂ©es (-1) .

Situation dans les Alpes Maritimes : dans le primaire, 300 Ă©lèves suivent un enseignement en langue rĂ©gionale grâce Ă  9 enseignants et deux intervenants extĂ©rieur.

L'Ă©cole bilingue des Orangers Ă  Nice continue son chemin.

Dans le secondaire, en collège 713 élèves (-2) suivent un enseignement en langue régionale répartis sur 17 collèges (-1). 13 lycées (-1) poursuivent le cursus pour 616 élèves (-6).

En résumé, malgré les avancées significatives depuis 2010, cette année, il faut noter une baisse très sensible des effectifs (-383) avec des moyens engagés qui retrouvent un niveau équivalent à 2012 (176 HP et 12 HSA). Le Var est très fortement touché. Les langues régionales ont souffert du non-remplacement de la mise en disponibilité de deux jeunes collègues fraîchement titularisés. De plus, pour le concours du CRPE, deux postes étaient proposés et aucun candidat n'est venu composer.

Cela attriste les acteurs du dossier car si les moyens sont lĂ  les candidats disparaissent ou mutent dans leur acadĂ©mie d'origine.

On note une déperdition entre les niveaux du second degré ainsi qu'entre école-collège et collège-lycée. Cela provoque des problèmes de liaison pédagogique avec la problématique de différenciation pédagogique que cela engendre pour gérer les différents niveaux de langues acquis par les élèves.

Une différence nette se confirme les postes se concentrent sur le littoral azuréen et dans l'arrière pays varois. L'enracinement culturel n'est pas donc toujours en cause. Il en est de même pour l'italien qui se trouve parfois en difficulté en zone frontalière de la côte d'Azur face à l'espagnol…

L'espoir des langues rĂ©gionales rĂ©side dans :

- la communication (nouvelle plaquette d'information au format de poche)

- la présence sur les forums lycéens et étudiants.

- les opportunités offertes par la réforme du collège (EPI). Les grandes inquiétudes du départ semblent apaisées.

- la DNL et le DCL (6 lauréats en 2015) pour les enseignants des autres disciplines afin de renforcer les moyens disponibles.

Toutes les bonnes volontés et les projets sont donc les bienvenus pour conforter et amplifier l'audience des langues régionales dans l'académie. Toutes ces opportunités seront appuyées au maximum par le conseiller du recteur en matière de moyens et de formation.

Nous avons besoin de vous !

Nicolas POITEVIN,
représentant de l'UNSA Education au CALR

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
ALC