SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de NICE - LE SAMPOLO 1 - 89 RUE REYMONENQ - 83200 TOULON
Tél. 04 94 92 49 20 - Fax. 04 94 91 52 03 - Por. 06 89 86 13 94 - [Mél.]

 
Accueil des étudiants stagiaires, modalités de titularisation des enseignants et personnels d’éducation stagiaires
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Accueil des étudiants stagiaires, modalités de titularisation des enseignants et personnels d’éducation stagiaires
 
Plusieurs textes attendus sont parus dans le courant de l’été : accueil des étudiants stagiaires, modalités de titularisation des enseignants et personnels d’éducation stagiaires. L’affaiblissement du système se poursuit.
 
Accueil des étudiants stagiaires
La circulaire d’août 2009 concernant les modalités d’accueil des étudiants en stage est abrogée et remplacée par un nouveau texte. Quelques changements sont à noter :
- les stages d’observation, de pratique accompagnée sont destinés aux étudiants inscrits en M1 ou en M2
- les stages en responsabilité sont destinés aux étudiants inscrits en M2 (sans préciser la nature du M2) et prioritairement ouverts aux candidats admissibles aux concours.
- Les étudiants peuvent faire leurs stages à l’étranger
- Le mode de rémunération des étudiants stagiaires en responsabilité est modifié. Ce n’est plus un taux horaire (34.30€ bruts sur 108 h). La base est un montant hebdomadaire de 617.40 € bruts sur un maximum de six semaines. Ce qui a pour conséquence de modifier le taux horaire selon que l’étudiant sera en stage chez un CPE, un PE, un Certifié ou un agrégé.
- Le master en alternance fait son apparition. Il concernera plus particulièrement les AED du second degré chargés de l’assistance pédagogique. On reste dans le domaine de l’expérimentation proposée par certains établissements de l’enseignement supérieur.
- Il est clairement affirmé que les stages sont placés sous la responsabilité pédagogique et administrative de l’équipe pédagogique du master.
 
Pour ce qui concerne le caractère juridique, pas de changement notable ; une convention tripartite (établissements d’enseignement supérieur, services académiques, étudiant stagiaire) est nécessaire à laquelle s’joutera un contrat de travail lors des stages en responsabilité.
 
Avis du SE-UNSA :
Le dispositif demeure en retrait par rapport à la formation à l’IUFM. C’est toujours une usine à gaz dans laquelle les aléas l’emportent. En effet, pour que des étudiants puissent faire un stage, il faut :
- des budgets suffisants matérialisés par des volumes de stages par académie
- des enseignants, docs CPE pour les accueillir
- des lieux pas trop éloignés de leur domicile
Bref, un véritable parcours du combattant.
De plus, le rôle des maîtres formateurs notamment semble réduit à portion congrue. La formulation employée laisse penser que leur fonction résidera certes dans l’aide à la préparation et la conduite de la classe mais surtout dans le but de « prévenir et régler les conflits, les attitudes discriminatoires et les situation de violence ». Sont-ce là les principales fonctions d’un formateur ? Pour le SE-UNSA c’est une appréciation extrêmement réductrice des missions.
 
Modalités de titularisation des enseignants et personnels d’éducation stagiaires
Elles sont conformes au projet qui nous avait été soumis en mai dernier. Nos remarques concernant une harmonisation des formulations entre premier et second degré ont été prises en compte.
En bref, le jury, composé de trois à six membres, fonde sa décision :
- pour le premier degré, sur l’avis de l’IEN qui s’appuie sur le rapport du tuteur et éventuellement une inspection
- pour le second degré, sur l’avis de l’IPR qui s’appuie sur le rapport du tuteur et éventuellement une inspection et sur l’avis émis par le chef d’établissement
- pour l’agrégation, sur une inspection et sur l’avis du chef d’établissement
  
Vous trouverez en pièce jointe un comparatif entre les trois dispositifs (PE, Certifiés/CPE/Documentalistes, Agrégés.)
 
Avis du SE-UNSA :
L’évolution est sensible par rapport au dispositif précédent. Le cloisonnement entre université qui a préparé au concours, même si c’est dans le cadre de l’IUFM école intégrée et Administration qui titularise, est acté. Cela a pour conséquence directe une atténuation voire la disparition des regards croisés des formateurs. Tout va reposer sur le tuteur dans le premier degré, un peu moins dans le second degré où le chef d’établissement apportera son avis.
C’est un dispositif insatisfaisant où le formateur est juge et partie. Pour le SE-UNSA le risque est fort d’une relation biaisée entre formateur et formé. Cela affaiblit d’autant le processus.
 
Pièces jointes :
- circulaire organisation des stages des étudiants en master
- arrêtés sur les modalités d’évaluation et de titularisation des fonctionnaires stagiaires (3 textes)
- tableau comparatif des modalités ci-dessus
- arrêté référentiel de compétences
 

 
 
 
 
ALC