SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de NANCY METZ - 4 RUE A. MEZIERES - 54000 NANCY
Tél. 03 83 30 74 69 - Por. 06 62 68 82 99 - ac-nancy-metz@se-unsa.org

 
Position de la CPU sur la mastérisation des enseignants
Article publié le dimanche 22 février 2009.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Point de situation
Le conflit dans l’enseignement supérieur a mis en exergue la question de la réforme de la formation des enseignants qui, jusque-là, avait du mal à émerger et surtout à mobiliser les formateurs, les stagiaires et les étudiants. Depuis les dernières semaines, la mobilisation s’est amplifiée de façon significative dans les IUFM, avec toutefois une grande diversité sur le territoire.
 
Depuis deux semaines, ce sont, à travers les médias, les questions de fond qui son enfin posées et notamment celle de la formation professionnelle par alternance des enseignants et de son organisation. Nous avons, de notre côté, avec notre dernier communiqué de presse, tenté de faire apparaitre dans le paysage les positions et propositions précises du SE-UNSA.
 
Les conditions posées par la CPU
Fort de son avantage dans le conflit sur les enseignants chercheurs, la CPU (Conférence des Présidents d’Université) vient de poser ses conditions aux deux ministres sur la mastérisation des enseignants. Elle entend obtenir des clarifications sur 5 points d’ici le 5 mars et appelle les universités à suspendre toute remontée de maquettes d’ici là.
 
Les 5 points 
1. la mise en place immédiate d’une commission nationale chargée d’élaborer, dans la concertation, un cadre commun de formation, de définir les contenus et les modalités des concours et de veiller à la cohérence de l’ensemble du dispositif et à son évolution.
2. un système de bourses lisible et incitatif permettant l’accès de toutes et tous à la profession d’enseignant,
3. une première année de fonctionnaire stagiaire pour les reçus au concours, reposant sur le principe de l’alternance,
4. une présentation claire du dispositif des stages, de leurs objectifs et de leurs conditions d’indemnisation.
5. les moyens humains nécessaires à l’encadrement de cette formation
 
Notre position
Nous sommes en accord avec l’ensemble de ces 5 points que nous mettons en avant depuis le début de cette réforme et qui recentrent le débat sur les conditions de la formation professionnelle.
D’ores et déjà nous avons pris les contacts nécessaires avec les cabinets des deux ministres pour prendre notre place dans ce débat et peser sur les orientations qui pourraient en découler. A suivre….
 
Pièces jointes
- Texte de la CPU
- Il est aussi intĂ©ressant de lire la Position de la CDIUFM suite aux dĂ©clarations de Darcos. Enfin un positionnement offensif. Il Ă©tait temps !

   CPU et mastĂ©risation   
(35.5 ko)
 
 
 
 
 
ALC