SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de MONTPELLIER - 474 ALL HENRI II DE MONTMORENCY - 34000 MONTPELLIER
Tél. 04 67 64 51 38 - Fax. 04 67 64 32 02 - ac-montpellier@se-unsa.org

 
PLP Hors classe 2013
Article publié le dimanche 8 septembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Rétablir l'équité entre PLP !

Le SE-UNSA Montpellier a analysé les résultats des passages à la hors classe des PLP. Cette analyse nous amène à poser le problème de l'équité entre collègues. En effet, selon le département d'exercice, selon la discipline et plus particulièrement le groupe de disciplines, les chances de passage à la hors-classe ne sont pas les mêmes.

Le SE-UNSA Montpellier vous propose la lecture de son travail d'analyse. Nos différents tableaux présentent les résultats d'abord en nombre puis en proportion (%). Par ailleurs, nous avons analysé les passages de façon globale en prenant en compte tous les promouvables (échelons 7,8,9,10,11) puis nous avons observé uniquement les échelons qui comptent des promus (9,10,11) enfin le 11è échelon est traité séparemment. Quelques tableaux ne sont présentés qu'en %.

Pour parler clair, cette annĂ©e deux dĂ©partements posent problème, les PO et le Gard. Pour chaque dĂ©partement, la logique voudrait que le mombre de passage Ă  la hors classe soit en corellation avec le nombre d'enseignants en postes. Si 35 % des collègues ont un poste dans tel dĂ©partement, alors 35 % des promotions devraient revenir Ă  ce dĂ©partement.  En proportion, les PO obtiennent moins de passages qu'attendus, le Gard en obtient plus (voir l'Ă©tude)

Un deuxième problème est révélé, celui du manque d'équité entre collègues enseignants dans les disciplines générales et collègues enseignants dans les disciplines professionnelles. Avant d'entrer dans le détail vous pouvez consulter le document sur la partie grise (cliquez) qui présente le poids relatif des uns et des autres. Nous avons été obligés de créer un toisième groupe "coord" dans lequel se trouvent les collègues qui n'exercent pas en établissement (rectorat...).

Cette année, nos collègues issus des disciplines générales ont eu beaucoup moins de promus que "leur poids" ne devrait leur en accorder. Alors qu'ils représentent 39 % des personnels promouvables, ils obtiennent 25 % des promotions. Le SE-UNSA sait bien qu'il ne serait pas réaliste de réclamer une égalité parfaite, mais nous considérons que l'écart est beaucoup trop important. D'autant que lorsque l'on entre dans les détails, on observe en plus que le moment du passage est plus tardif pour les disciplines générales comme le démontre la partie vertedu document (Voir l'étude)

Les points attribués par les IEN et les chefs d'établissements sont en grande partie à l'origine du problème. En effet, la proportion de 25 et de 30 points en plus importante du côté des disciplines professionnelles que pour les autres. (voir le détail). D'autres éléments comme le mode d'accés à l'échelon, les retards d'inspection interviennent.

Le SE-UNSA ne souhaite pas opposer les uns aux autres, ce serait à l'opposé de notre démarche syndicale. Par contre, il nous paraît indispensable d'aller vers plus d'équité entre les PLP. Nous allons tout d'abord analyser les résultats de l'année dernière car nous souhaitons vérifier si 2013 n'est pas un résultat "accidentel". Une fois cette vérification faites nous interviendront auprès du rectorat.


   HC selon gĂ©nĂ© ou pro   
(154.5 ko)
   Points IEN et CE   
(245.4 ko)
   HC par dĂ©partement   
(163.2 ko)
 
 
 
 
ALC