SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de la MARTINIQUE - 8TER RUE FELIX EBOUE - 97200 FORT DE FRANCE
Tél. 05 96 70 24 52 - Fax. 05 96 63 74 36 - [Mél.]

Le syndicat des Enseignants vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2015 !!!
 
Un dĂ©but d’annĂ©e bien morose
Article publié le mardi 20 janvier 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Un début d’année bien morose…

        A peine les Ă©lections professionnelles achevĂ©es, au cours desquelles vous avez confortĂ© notre position et celle de la FĂ©dĂ©ration au sein des instances dĂ©partementales et acadĂ©miques, le ministère nous prĂ©sente ses meilleurs vĹ“ux de prospĂ©ritĂ© pour 2015 en supprimant dans notre acadĂ©mie 71 postes d’enseignant (27 dans le 1er degrĂ©, 44 dans le 2nddegrĂ©) pour la prochaine rentrĂ©e...et en augmentant de 10.000€ la prime des recteurs ! Inadmissible !

        Le message ministĂ©riel est plus que jamais contradictoire. D’un cĂ´tĂ©, on prĂ©tend refonder l’école publique en misant sur un enseignement de qualitĂ© capable de redonner Ă  l’égalitĂ© des chances ses lettres de noblesse ; de l’autre, on continue Ă  s’appuyer sur des critères et ratios dĂ©terminĂ©s depuis des dĂ©cennies pour supprimer des postes et orienter dans le mauvais sens la politique Ă©ducative de notre acadĂ©mie. Enfin, on revalorise la paye des recteurs qui jouissent dĂ©jĂ  de beaucoup d’avantages tout en gelant les salaires des enseignants et des personnels d’éducation et d’orientation, sommĂ©s d’apporter leur contribution Ă  la politique de rigueur budgĂ©taire !

        Beaucoup de belles promesses…et beaucoup de dĂ©ceptions que les avancĂ©es obtenues dans le cadre des chantiers-mĂ©tiers n’ont guère dissipĂ©es !

Les réformes de fonds de notre système éducatif tardent. Ni le ministère, ni le gouvernement ne semblent avoir pris la mesure, pour ne citer que cela, du décrochage et de l’absentéisme scolaires, de la prise en charge de la difficulté et de l’hétérogénéité dans nos classes, et surtout de la lassitude des personnels. Pire encore, ils demeurent totalement imperméables aux propositions, pourtant pertinentes, d’adaptation des réformes aux réalités du terrain.

Non, enseignement de qualitĂ©, ou redĂ©ploiement de moyens ne doivent pas systĂ©matiquement rimer avec suppressions de postes !

        Alors, entre la politique du chiffre et une vĂ©ritable politique Ă©ducative, il est grand temps que l’Etat fasse preuve de courage et de volontĂ© pour construire une Ă©cole de la rĂ©ussite, conforme aux valeurs rĂ©publicaines d’égalitĂ© et de laĂŻcitĂ©, dont il est tant question en ce triste dĂ©but d’annĂ©e !

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir