SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de DIJON - 6 BIS RUE PIERRE CURIE - 21000 DIJON
Tél. 03 80 55 50 36 - Por. 06 28 59 04 66 - ac-dijon@se-unsa.org

 
La carte des enseignements de spécialité et options en lycée pour la rentrée 2019
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Point par Ă©tablissement

Seuls sont cités les établissements ayant fait l’objet d’une remarque ou d’un changement au cours de la réunion.

  • Beaune Le Clos Maire : pas de NSI pourtant il y aurait eu des enseignants volontaires.
  • Brochon : sous rĂ©serve d’acceptation par la DRAC l’enseignement de spĂ©cialitĂ© histoire des arts est retirĂ©, pour faire place au théâtre.
  • Dijon les Marcs d’Or : une inquiĂ©tude est exprimĂ©e sur l’attractivitĂ© de l’établissement.
  • Dijon Carnot // Hyppolite Fontaine : la mutualisation de Sciences et Technique de l’ingĂ©nieur inquiète, sera-t-elle maintenue Ă  Hyppolite Fontaine si un groupe important d’élèves de Carnot la demande ? La rectrice donne l’assurance que oui.
  • Nevers Follereau // Renard : les mutualisations sont maintenues malgrĂ© les courriers des collègues. D’après la rectrice, cela peut apporter de la mixitĂ© et plutĂ´t apaiser la rivalitĂ© qui peut exister entre ces deux lycĂ©es si proches.
  • Nevers Colas : les mutualisations prĂ©vues avec les autres lycĂ©es de la ville ne sont pas simples Ă  mettre en place du fait de l’isolement gĂ©ographique du lycĂ©e. La rectrice prĂ©cise que la question des transports a Ă©tĂ© prise en compte et que ces mutualisations se feront sur une demi-journĂ©e. Rajout de l’option Danse.
  • Clamecy : l’option histoire des arts est rĂ©tablie.
  • Louhans : la mise en place d’un enseignement de spĂ©cialitĂ© Arts plastiques est envisagĂ©e.

 

Mutualisations

Regrouper les élèves de plusieurs établissements pour un enseignement de spécialité ou une option pose question... Les élèves de l’établissement support ne seront pas prioritaires.
Les mutualisations sont envisageables avec un lycée privé (aucune dans le document de travail donné lors de ce CTA). La construction des emplois du temps risque de tourner au casse-tête... Lorsque les établissements sont éloignés, les élèves se rendront dans l’établissement support sur une demi-journée.

 

Choix des familles 

Question centrale du dispositif, ce choix sera guidé par un site ONISEP Horizon 2021. La question du maintien d’un enseignement se posera si très peu d’élèves font ce choix, mais la rectrice refuse de définir des seuils. Ces choix risquent de beaucoup bouger dans les années à venir.

A l’issue de la 3ème, le lycée de secteur sera privilégié. Les stratégies dérogatoires seront rendues plus difficiles à cause des mutualisations et puisqu’il sera possible de changer d’établissement entre la seconde et la première en fonction des choix d’enseignement de spécialité.

 

Formation des enseignants

Se pose la question de la formation des professeurs principaux de collège. Elle sera prévue avant les vacances de février, mais nous n’avons pas encore de date à communiquer (non, non ce n’est pas la précipitation...). Elle sera commune avec les professeurs principaux de lycée, un enseignant par collège sera convoqué.

Quant aux formations liées aux nouveaux programmes, pas encore d’information...

 

La spécialité NSI

La spĂ©cialitĂ© « NumĂ©rique et les Sciences Informatiques Â» est une nouveautĂ© et un enseignement de spĂ©cialitĂ© très prisĂ© par les Ă©tablissements. Ce sont essentiellement les enseignants de mathĂ©matiques qui peuvent se former pour dispenser ces enseignements.

L’UNSA Ă©ducation a Ă©mis son inquiĂ©tude quant au recrutement : le CAPES spĂ©cifique ne sera crĂ©Ă© que l’annĂ©e prochaine. D’ici lĂ  ce sont autant de professeurs de maths en moins et donc peut-ĂŞtre davantage de contractuels ...
La rectrice annonce 6 ouvertures dans le public et seulement 2 dans le privĂ© pour cette spĂ©cialitĂ©. On est loin des 50 % annoncĂ©s par le ministère.

 

L’avis de l’Unsa Education Dijon

L’acadĂ©mie rendra 87 ETP Ă  la rentrĂ©e, comment mettre en place un tel bouleversement dans ces conditions ?

La réforme n’est pas mauvaise en soi, des efforts ont été fait pour proposer une carte des enseignements attractive sur tout le territoire. Mais nous savons que ne ce ne sont pas les collèges, ou les LP qui vont pouvoir absorber à eux seuls cette réduction considérable de moyens. Dès lors, les lycées n’auront pas les moyens de leurs ambitions et n’auront pas la DHG nécessaire pour mettre en place tous les enseignements affichés.

Malgré l’incompréhension exprimée par la Rectrice, nous avons fait le choix de voter CONTRE ce projet comme l’ensemble des organisations syndicales.

 
 
 
 
ALC