SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AMIENS - 4 RUE PAUL SAUTAI - 80000 AMIENS
Tél. 03 22 92 33 63 - Fax. 03 22 92 50 51 - Por. 06 75 23 65 17 - ac-amiens@se-unsa.org

 
Comment s’est passĂ© l’hommage Ă  Samuel Paty dans les Ă©tablissements de l’acadĂ©mie d’Amiens
Article publié le jeudi 12 novembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Face à des consignes ministérielles contradictoires l’hommage à notre collègue assassiné a pris plusieurs formes.

Des chefs d’établissement ont décidé de maintenir ce qui était initialement prévu, un temps de préparation sans les élèves, puis un hommage rendu par l’ensemble des personnels et des élèves, tous ensemble. D’après vos retours, cela s’est très bien passé.

Parfois, ce sont les équipes enseignantes en Lycées, LP ou collèges (Laon, Beauvais, Amiens…) qui ont imposé un temps de préparation le 2 au matin pour pouvoir construire un hommage digne.

D’autres chefs d’établissement ont appliqué les dernières injonctions ministérielles. Ainsi des collègues se sont retrouvés seuls devant leur classe pour aborder un sujet avec lequel ils n’étaient pas à l’aise, devant parfois faire face à quelques élèves hostiles, qui avaient préparé un contre argumentaire. Ce fut, dans ce cas, très éprouvant pour eux.

Dans de nombreux Ă©tablissements, une solution intermĂ©diaire a Ă©tĂ© choisie dans l’urgence : des professeurs ont prĂ©parĂ© en amont, avec l’équipe de direction, pendant  le week-end, cet hommage. Par exemple, dans un collège de Laon, il avait Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© que deux professeurs seraient prĂ©sents dans chaque classe pour la minute de silence. A Flixecourt, les 6e ont rĂ©alisĂ© un arbre de la laĂŻcitĂ©. Beaucoup d’enseignants ont naturellement pris le temps de discuter avec leurs Ă©lèves avant l’hommage, les plus jeunes d’entre eux ont souvent montrĂ© leur anxiĂ©tĂ©.

Nous ne pouvons que déplorer la vingtaine d’incidents qui ont été signalés dans l’académie, notamment le refus de certains élèves de respecter la minute de silence. C’est peu par rapport au nombre d’élèves dans notre académie, mais beaucoup au regard de la gravité des événements. Tous les incidents ont été remontés au Recteur et doivent être traités par la justice ou les instances disciplinaires des établissements en fonction de la nature des faits.

Partout, vous nous faites remonter l’émotion intense de la minute de silence en mémoire de Samuel Paty.

 

 
 
 
 
ALC