SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
REP et pondĂ©ration : Quelques explications !
Article publié le lundi 29 septembre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mesure phare du dispositif REP+, la pondération 1,1 est mise en pratique dès cette année dans les 200 établissements qui préfigurent le dispositif. Sur le terrain, l’application est contrastée.

 Dans de nombreux cas, la pondĂ©ration ne se traduit pas rĂ©ellement par un allègement du service devant les Ă©lèves. Au lieu de temps dĂ©gagĂ©, les collègues perçoivent des HSA supplĂ©mentaires. Dans certains cas, on «rĂ©serve» mĂŞme la pondĂ©ration aux collègues titulaires de l’établissement. Ceux qui viennent y faire des complĂ©ments de service n’ont droit qu’à des HSE.

Le dĂ©cret prĂ©voit que la pondĂ©ration soit consacrĂ©e «au travail en Ă©quipe nĂ©cessaire Ă  l'organisation de la prise en charge des besoins particuliers des Ă©lèves (...), aux actions correspondantes ainsi qu'aux relations avec les parents d'Ă©lèves». LĂ  encore les rĂ©alitĂ©s sont diverses. Le principe de crĂ©neau libĂ©rĂ© pour ce travail est assez largement adoptĂ©. Ă€ Paris par exemple, le choix s’est portĂ© sur le mardi de 15h30 Ă  17h ce qui permet Ă©galement des Ă©changes avec les enseignants des Ă©coles.

La circulaire prĂ©cise que ce temps n’a pas «vocation Ă  se traduire par une comptabilisation». Pour autant, on voit se mettre en place des dispositifs rigides et contraignants. Dans les acadĂ©mies d’Amiens, Lille et Montpellier par exemple des collèges imposent Ă  tous les personnels une rĂ©union d’1h30 par semaine. Ce n’est ni la lettre ni l’esprit des textes. Pour le SE-Unsa, le temps dĂ©gagĂ© doit ĂŞtre mis au service des enseignants en fonction de leurs besoins. Ces temps sont indispensables. Ils ne doivent surtout pas ĂŞtre rĂ©duits Ă  de simples contraintes administratives.

Autre aspect : l’organisation des Ă©tablissements ne permet pas toujours un fonctionnement efficace. Dans un collège de l’acadĂ©mie de CrĂ©teil, les collègues sont «libĂ©rĂ©s» sur trois crĂ©neaux diffĂ©rents. RĂ©sultat, ils ne peuvent pas rĂ©ellement se rencontrer. Ă€ Nice, les calendriers retenus pour les Ă©coles et les collèges ne correspondent pas, ce qui rend le travail en commun difficilement envisageable.

Enfin, les professeurs documentalistes et les CPE Â«sont Ă©videmment partie prenante des actions mises en place», c'est clairement Ă©crit dans la circulaire. Pour le SE-Unsa, il n’est pas acceptable qu’ils restent exclus de la pondĂ©ration. Le ministère doit, dès Ă  prĂ©sent, trouver les voies et les moyens pour qu’ils puissent en bĂ©nĂ©ficier au mĂŞme titre que leurs collègues.

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir