SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
Ce que les évaluations en début de 6e nous disent et ce qu’elles ne nous disent pas
Article publié le dimanche 15 septembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La DEPP* nous livre une analyse des Ă©valuations 2018 des performances en français et en mathĂ©matiques des Ă©lèves entrant en 6e. Ces Ă©valuations, mises en Ĺ“uvre depuis deux ans, peuvent avoir un intĂ©rĂŞt pour orienter les politiques acadĂ©miques mais elles n’ont finalement que peu d’intĂ©rĂŞt pour les enseignants, bien que ce soit officiellement pour eux que ces Ă©valuations sont rĂ©alisĂ©es.
 
Le millĂ©sime 2018 de ces Ă©valuations montrent peu de diffĂ©rence avec 2017. La proportion d’élèves entrant en 6e et prĂ©sentant une bonne maĂ®trise en français est de 87 %. Pour les mathĂ©matiques, 72 %.
Sans grande surprise hélas, on constate que les filles réussissent mieux en français, les garçons en mathématiques. On ne sera pas étonné non plus que les élèves « en retard » soient plus en difficulté, de même que les élèves de REP+ et les élèves issus de milieux défavorisés. Les écarts de maîtrise sont également très grands selon l’implantation géographique des établissements, maîtrise très faible dans les DROM**, très élevée dans les établissements parisiens. Un simple constat de l'échec de notre système à lutter conte les inégalités, finalement.
 
Une partie de cette analyse porte sur l’équitĂ© des acadĂ©mies (les Ă©carts de performances observĂ©s entre les Ă©lèves des collèges les plus favorisĂ©s socialement et les Ă©lèves des collèges les moins favorisĂ©s) et montre qu’en la matière, les acadĂ©mies de Rennes, de Grenoble et de Limoges parviendraient le mieux Ă  combiner performance et Ă©quitĂ©. C’est bien de le constater, mais il serait surtout intĂ©ressant de se pencher sur les raisons de cette plus-value, de les comprendre et de les gĂ©nĂ©raliser. Cependant n’y aurait il pas un biais mĂ©thodologique Ă  vouloir comparer ces Ă©carts entre des territoires aux sociologies incomparables ? Un Ă©tablissement REP+ de la Seine-Saint-Denis ou de Mayotte peut il ĂŞtre placĂ© au mĂŞme niveau que celui d’un collège REP+ de l’Ille-et-Vilaine ou de la Haute-Vienne ? 
 
Par ailleurs, ces évaluations auront encore été d’une faible utilité pour les enseignants dans leurs classes. Les raisons en sont connues : évaluation faites en cours de cycle, résultats inexploitables en raison des modalités de passation et des supports de restitution qui ne font que « donner un score » sans chercher à le comprendre. Heureusement que les enseignants ne comptent pas dessus pour poser les bases de leur pédagogie au service de leurs élèves.
 
* Direction de l'Ă©valuation, de la prospective et de la performance
**Départements et régions d'outre-mer

 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir