SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
EMC : le grand bond en arrière
Article publié le dimanche 24 juin 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ă€ la suite de la lettre de saisine signĂ©e par le ministre en janvier, le Conseil supĂ©rieur des programmes (CSP) vient de publier un « Projet d'ajustement et de clarification du programme d'enseignement moral et civique des cycles 2, 3 et 4 Â».
Ces « ajustements Â» et « clarifications Â» devront ĂŞtre mis en Ĺ“uvre dès la rentrĂ©e de septembre 2018.

 
Des programmes clarifiĂ©s et prĂ©cisĂ©s, vraiment ?
 
Les modifications de programmes de 2018 seront donc rĂ©digĂ©es en s'appuyant sur les fondamentaux selon Jean-Michel Blanquer : « lire, Ă©crire, compter et respecter autrui Â».
Les programmes d'EMC de 2015 Ă©taient construits autour de quatre thĂ©matiques qui plaçaient l'Ă©lève au centre des apprentissages : la sensibilitĂ©, le droit et la règle, le jugement et enfin l'engagement. Ils seront dĂ©sormais axĂ©s sur la parole ministĂ©rielle et sur le triptyque: « Respecter autrui Â» ; « AcquĂ©rir et partager les valeurs de la RĂ©publique Â» et « Construire une culture civique Â».
 
Concernant les cycles 2 et 3, rien ne change vraiment dans le contenu des enseignements : la quasi totalitĂ© des programme est un « copiĂ© / collĂ© / mĂ©langĂ© Â» des programmes de 2015.
En revanche, les exemples qui étaient proposés aux collègues pour les accompagner dans la mise en œuvre de ces programmes ont totalement disparu, remplacés par des repères de progressivité dont la pertinence laisse songeur.
Au CP : « identifier le drapeau français Â» - « reconnaĂ®tre la Marseillaise Â».
Au CE1 « connaĂ®tre la devise « LibertĂ©, Ă©galitĂ©, fraternitĂ© Â» - « chanter le premier couplet de la Marseillaise Â».
Au CE2 : « identifie[r] l'effigie de Marianne Â» - « Chanter par cĹ“ur le premier couplet de la Marseillaise Â».
Nul doute que les collègues avaient besoin de ces précisions.
 
En arrière, toutes !
 
Ce qui change le plus fondamentalement c'est la philosophie générale de ces programmes.
Là où la précédente mouture proposait une éducation morale et civique fondée sur l'activité des élèves, l'expérimentation de la citoyenneté et des expériences de vies fondées sur la fraternité, les ajustements proposés reviennent à un enseignement traditionnel fondé sur les apprentissages d'une morale républicaine inculquée et non plus vécue. Un vrai retour en arrière.
 
Concernant le cycle 4, les modifications de contenus sont plus importants, sans doute parce que le DiplĂ´me National du Brevet (DNB) Ă©value cette discipline en fin de 3e.
On peut comprendre les actualisations liées à des évolutions sociétales récentes : la mention du cyberharcèlement, la lutte contre la transphobie, le rôle des médias dans la vie démocratique, les lanceurs d'alerte, le service national universel (SNU)…
Certains points sont plus Ă©tonnants : le respect de la règle majoritaire lors d'une prise de dĂ©cision, l'identitĂ© nationale et le sentiment d'appartenance Ă  un État.
Les repères de progressivité arriment solidement l'EMC au programme d'histoire géographie.
La mise en pratique de la morale civique à l'échelle de la vie d’un établissement disparaît au profit d'apprentissages formels entre les murs d'une salle de classe.
 
Concrètement, quels ajustement faire avant la rentrĂ©e ?
 
Pour les collègues, les modifications sont minimes concernant les cycles 2 et 3. On voir apparaĂ®tre quelques thèmes nouveaux (la francophonie dès le cycle 2, les fonctions rĂ©galiennes, l'organisation de la RĂ©publique (en oubliant de mentionner le parlement) et disparaĂ®tre certains autres points : la conscience Ă©cologique, la coopĂ©ration, l'entraide…
Un peu plus lourdes pour le cycle 4, elles ne dépayseront pas les collègues historiens et géographes qui se retrouveront en terrain connu puisque les thèmes (égalité, liberté, communauté nationale) ressemblent furieusement aux programmes de 2008.
 
Par ailleurs, ce texte est susceptible d'être amendé par le ministère puis par le Conseil supérieur de l'Éducation (CSE), organe consultatif auquel il doit être présenté le 12 juillet prochain.
 
Affaire Ă  suivre donc...
 
----------------------------------------------------------------------------------
 
 
Documents Ă  consulter :
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir