SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
Meurtre au lycĂ©e... !
Article publié le vendredi 18 novembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

crime-64067_640

Quand des élèves de seconde se lancent dans des travaux d’écriture au long cours...

Les Ă©lèves entrent parfois en seconde gĂ©nĂ©rale et technologique avec des compĂ©tences en Ă©criture parfois insuffisantes et sont souvent rĂ©putĂ©s peu autonomes. Partant de ce constat, CĂ©lia Guerrierri, professeure de lettres au lycĂ©e Goscinny de Drap (06), a proposĂ© Ă  ses Ă©lèves de se lancer dans un travail d’écriture long : la crĂ©ation par groupes de deux romans policiers avec pour objectif de les publier au sein du lycĂ©e. Il s’agissait donc d’écrire pour ĂŞtre lu mais aussi, le travail proposĂ© devant ĂŞtre effectuĂ© en groupe, d’écrire avec les autres. Ce travail au long cours a aussi permis aux Ă©lèves de progresser sur le plan des savoirs-ĂŞtre puisqu’il a fallu dialoguer, nĂ©gocier et s’organiser. Les Ă©lèves ont ainsi gagnĂ© en autonomie.

Le point de dĂ©part du roman Ă©tait la dĂ©couverte de la professeure de français assassinĂ©e au sein du lycĂ©e. Les Ă©lèves Ă©crivains ont ainsi dĂ» superposer leur lycĂ©e rĂ©el Ă  un lycĂ©e de fiction dans lequel tous les Ă©lèves lecteurs pouvaient reconnaitre des personnages. Il a fallu sensibiliser les Ă©lèves Ă  la question de l’utilisation de personnages rĂ©els dans une fiction. Les Ă©lèves ont donc Ă©tĂ© amenĂ©s Ă  demander des autorisations et Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  la question de la diffamation. Le programme d’EMC a ainsi pu avancer notamment le thème « la personne et l’État de droit Â».

La publication des romans s’est faite chapitre par chapitre par QR code affichés dans différents lieux du lycée. Le lieu était indiqué aux élèves à la fin de chaque chapitre sous forme d’une énigme. Le QR code lu par n’importe quel smartphone connecté permettait de télécharger le chapitre d’après. Tout le lycée était donc invité par ce système à lire et à participer à la résolution de l’enquête. La lecture a ainsi permis d’animer et de faire vivre le lycée d’après les dires même des élèves.

Célia Guerrieri tire un bilan très positif de cette expérience. Elle se dit très fière d’avoir réussi à aller jusqu’au bout avec ses deux groupes et constate que les élèves a priori plutôt en difficulté ont réussi à produire des écrits de qualité. Le plaisir que les élèves ont trouvé à écrire et à lire fait évidemment partie du bilan positif qu’elle tire de l’expérience.

Pour lire les romans c’est ici.

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir