SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
Accompagnement personnalisĂ© au collège : comment faire ?
Article publié le lundi 4 avril 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Inscrit dans la rĂ©forme du collège, l’accompagnement personnalisĂ© (AP) vise, Ă  tous les niveaux, pour tous les Ă©lèves, Ă  renforcer les apprentissages et les compĂ©tences des Ă©lèves, et leur autonomie intellectuelle. C’est un mode de diversification pĂ©dagogique (faire apprendre autrement) basĂ© sur la diffĂ©renciation (prendre en compte les diffĂ©rences des Ă©lèves). L’AP s’appuie sur le socle commun, notamment le domaine 2 (mĂ©thodes et outils pour apprendre), et sur toutes les disciplines. L’AP n’est ni une nouveautĂ©, ni une rĂ©volution. Les enseignants n’ont pas attendu la rĂ©forme pour accompagner les Ă©lèves dans leurs apprentissages. NĂ©anmoins c’est un changement important car il est gĂ©nĂ©ralisĂ© Ă  tous les niveaux de classe et Ă  tous les Ă©lèves. Cela nĂ©cessite de penser l’AP de manière globale, progressive et transversale au sein d’un collège : c’est sans doute un dĂ©fi et une exigence plus forts que de mettre au point des projets interdisciplinaires.

Alors comment mettre en Ĺ“uvre l’AP au collège ? Comment s’en emparer ?

D’un point de vue réglementaire, l’AP, c’est 3H en 6ème, de 1 à 2h dans le cycle 3. Si l’horaire peut varier d’une année à l’autre, il doit être le même pour tous les élèves d’un même niveau. Des heures profs peuvent être mobilisées pour travailler en groupes à effectif réduit, ou en co-intervention.

D’un point de vue pédagogique, l’AP doit être un projet fort cohérent et construit, mobilisant tous les enseignants. Il n’est pas destiné qu’à certaines disciplines. Des modèles différents d’organisation de l’AP peuvent être mis en œuvre, qui doivent répondre des besoins identifiés dans le collège, et à un projet partagé par tous les enseignants. Il n’y a pas de format unique qui consisterait à travailler systématiquement en demi-groupe année, ou/et à aligner les classes pour faire des groupes de niveaux ou de besoins.

Le point initial doit ĂŞtre de partir du socle commun, des compĂ©tences visĂ©es, notamment dans les domaines 1 et 2 (langages, mĂ©thodes et outils), et mettre en place un accompagnement qui y rĂ©ponde dans toutes les disciplines, s’appuyant sur les programmes. Ce projet doit se construire individuellement et collectivement autour de questions simples : comment monter un projet d’AP, comment penser l’accompagnement dans sa programmation, comment travailler avec les Ă©lèves les compĂ©tences partagĂ©es du socle commun, comment prendre en compte concrètement les besoins diffĂ©rents des Ă©lèves, comment penser les temps de travail des Ă©lèves ? L’AP doit engager le collège dans une prise en charge plus forte et plus cohĂ©rente de tous les Ă©lèves, car les conditions de la rĂ©ussite ne peuvent pas reposĂ©es sur des temps et des moyens qui ne relèvent pas du temps scolaire.

Le SE-Unsa ouvre le dossier AP sur le blog « Ă©cole de demain Â», en proposant des fiches pratiques, des rĂ©flexions du terrain, des ressources au collège et des exemples de mises en oeuvre. Les articles seront publiĂ©s progressivement.

10 vérités sur l’AP au collège

Fiche pratique : des exemples d’organisation de l’AP en 6ème 

Fiche pratique : des exemples d’organisation de l’AP au cycle 4

AP : les enjeux pĂ©dagogiques

AP : des professeurs tĂ©moignent

Archive : notre dossier « travailler par compĂ©tences Â»

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir