SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
Nouveaux programmes d’EPS : une victoire pour le SE-Unsa !
Article publié le mardi 13 octobre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Largement mobilisĂ© depuis la consultation des programmes en fin d’annĂ©e scolaire, le SE-Unsa est rassurĂ© et fier de son action !

Une finalité respectée

Les programmes EPS envisagĂ©s par le CSP permettront de poursuivre la logique EPS engagĂ©e depuis 2008 : Â« l’EPS a pour finalitĂ© de former un citoyen lucide, autonome, physiquement et socialement Ă©duquĂ©, dans le souci du vivre ensemble. Â» 

La notion du vivre ensemble, très importante pour le SE-Unsa, est même ajoutée pour aller plus loin dans les compétences à atteindre et l’insertion dans notre société.

Tout en conservant une transformation motrice de l’élève indispensable, les compĂ©tences sont enrichies et clairement identifiĂ©es. Les compĂ©tences mĂ©thodologiques et sociales sont mises en avant dans les trois cycles alors qu’elles disparaissaient dans le premier projet. Cette mise en valeur permet un lien rĂ©el et indispensable avec le socle commun.

Des compétences claires et adaptées

« L’EPS rĂ©pond aux enjeux de formation du socle commun en permettant Ă  tous les Ă©lèves, filles et garçons ensemble et Ă  Ă©galitĂ©, a fortiori les plus Ă©loignĂ©s de la pratique physique et sportive, de construire cinq compĂ©tences gĂ©nĂ©rales :

  • DĂ©velopper sa motricitĂ© et apprendre Ă  s’exprimer en utilisant son corps
  • S’approprier par la pratique physique et sportive, des mĂ©thodes et des outils
  • Partager des règles, assumer des rĂ´les et des responsabilitĂ©s
  • Apprendre Ă  entretenir sa santĂ© par une activitĂ© physique rĂ©gulière
  • S’approprier une culture physique sportive et artistique.

Pour développer ces compétences générales, l’EPS propose à tous les élèves, de l’école au collège, un parcours de formation constitué de quatre champs d’apprentissage complémentaires :

  • Produire une performance optimale, mesurable Ă  une Ă©chĂ©ance donnĂ©e
  • Adapter ses dĂ©placements Ă  des environnements variĂ©s
  • S’exprimer devant les autres par une prestation artistique et/ou acrobatique
  • Conduire et maĂ®triser un affrontement collectif ou interindividuel Â»

Le SE-Unsa est très satisfait de la liaison Ă©cole-collège envisagĂ©e dans ses programmes donnant plus de cohĂ©rence Ă  la scolaritĂ© obligatoire.

Une approche par compétences choisie

La logique d’approche par les APSA est complètement abandonnĂ©e dans les 3 cycles d’enseignement. Le choix a vĂ©ritablement Ă©tĂ© fait dans le sens des compĂ©tences Ă  atteindre et tant mieux ! (voir article sur le sujet : http://www.se-unsa.org/spip.php?article8033 )

« Chaque champ d’apprentissage permet Ă  l’élève de construire des compĂ©tences intĂ©grant diffĂ©rentes dimensions (motrice, mĂ©thodologique, sociale), en s’appuyant sur des activitĂ©s physiques sportives et artistiques (APSA) diversifĂ©es. Â»

Une cohérence entre les cycles

Le manque de cohérence entre les cycles du premier projet a été clairement gommé, laissant place à une harmonie des 3 cycles se basant sur les mêmes compétences à atteindre. Les niveaux attendus sont également explicités en prenant en compte l’évolution de l’enfant.

Une liberté pédagogique renforcée

Un autre point positif est à noter dans ces programmes EPS, il concerne la liberté pédagogique des enseignants. La profession ne souhaite pas être enfermée dans des programmes trop restrictifs, ils pourront faire des choix adaptés à leur établissement, leur bassin de vie, leurs envies.

« Il revient Ă  l’équipe pĂ©dagogique d’en planifier le choix et la progression, de mettre en place les activitĂ©s physiques sportives et artistiques appropriĂ©es, en fixant ce qui est de l’ordre de la dĂ©couverte et ce qui peut ĂŞtre approfondi. Â»

Une inscription réelle de l’EPS dans l’Interdisciplinarité

Le SE-Unsa en lançant sa pĂ©tition « Non au retour en arrière Â» demandait Ă©galement des prĂ©cisions sur l’articulation de la rĂ©forme du collège et les programmes. C’est chose faite avec des exemples de liaisons interdisciplinaires !

En conclusion, le SE-Unsa est favorable Ă  ces programmes d’EPS qui :

  • engagent la profession sans toutefois avoir Ă  reconstruire intĂ©gralement les projets d’EPS des Ă©tablissements.
  • inscrivent durablement l’EPS dans l’Éducation nationale et sa participation au socle commun Ă  l’égale des autres disciplines.
  • remettent l’élève au centre des apprentissages en privilĂ©giant les compĂ©tences.
  • permettent de maintenir une matrice disciplinaire cohĂ©rente de l’école primaire au lycĂ©e.
  • laissent une libertĂ© pĂ©dagogique aux enseignants d’EPS.

Le SE-Unsa souligne le travail très important effectué par le CSP pour répondre à ses attentes le mieux possible.

Le SE-Unsa tient aussi à remercier les nombreux signataires de sa pétition qui a permis, tout comme l’action de l’Inspection générale, de l’AE-EPS ou du CRIEPS de faire évoluer le projet initial et de redonner du sens à l’EPS pour le bien des élèves, nos citoyens de demain.

Pièces jointes : les cycle 2,3 et 4 des programmes


 
 
 
 
Cliquez pour agrandir