SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
Futurs programmes d’EPS : de l’incomprĂ©hension Ă  la dĂ©solation !
Article publié le mardi 26 mai 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

À la découverte des projets de programmes EPS, notre inquiétude est confirmée. Les nouveaux programmes de cycle remettent en cause toutes les avancées des programmes de 2008. C'est un retour aux programmes de 1986 !

La finalitĂ© de l’EPS portĂ©e par les programmes de 2008, former un citoyen cultivĂ©, lucide, autonome, physiquement et socialement Ă©duquĂ©,  est totalement en phase avec les objectifs fixĂ©s Ă  la refondation et avec le nouveau socle commun. L’EPS est la seule discipline Ă  s’être dotĂ©e progressivement d’une matrice disciplinaire cohĂ©rente de l’école primaire au lycĂ©e, fondĂ©e sur les compĂ©tences propres et les compĂ©tences mĂ©thodologiques et sociales, qui assurent la continuitĂ© des apprentissages. Elle est la seule discipline Ă  s’être dotĂ©e de rĂ©fĂ©rentiels qui dĂ©finissent des niveaux de maĂ®trise progressifs et fixent des attendus partagĂ©s par tous. Ce travail ne peut pas ĂŞtre purement et simplement balayĂ© par le Conseil supĂ©rieur des programmes (CSP).

Le projet proposé à la consultation en particulier sur le cycle 4 conçoit une EPS par les APSA et pour les APSA, une EPS qui s'appuie sur une classification des APSA totalement obsolète, une EPS qui met à distance l'élève et l'idée d'une EPS équilibrée et la plus complète possible.

Ce projet, c'est la disparition des compétences méthodologiques et sociales alors que les enseignants les portent au quotidien et qu’ils sont au cœur du socle commun et de l’EMC. C'est le retour d'une approche purement motrice de l'EPS !

Les programmes proposés par le CSP ne sont pas cohérents d’un cycle à l’autre. Au lieu d'identifier les compétences incontournables à acquérir, c'est la surenchère ! 6 compétences au cycle 2, 7 au cycle 3 et 8 au cycle 4 correspondant aux 8 groupements d'activités. Si un tel projet aboutissait, l'ensemble des programmes de lycée devrait également être revu !

Le SE-Unsa ne peut laisser faire. L’EPS ne doit pas "perdre son âme" comme nous le signifiait Valerie Debuchy, doyenne de l'Inspection Générale EPS il y a quelques semaines. Ces programmes ne sont pas en phase avec le socle commun et la réforme du collège qui conforte la place de l’EPS et que le SE-Unsa soutient .

Nous ne pouvons pas subir un retour aux IO de 1986 ! Nous ne pouvons pas accepter un recul de 30 ans ! Nous avons jusqu'Ă  la fin de l'annĂ©e scolaire pour faire modifier ensemble ces programmes !

L'EPS doit continuer à être le moteur des évolutions pédagogiques, sa reconnaissance dans l'éducation nationale passe aussi par là. L'EPS doit prendre sa part de responsabilité dans les nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). L'EPS ne doit pas se replier sur la motricité mais doit continuer à former le citoyen à travers les compétences méthodologiques et sociales.

Le SE-Unsa s'emparera avec les collègues de la consultation pour proposer un tout autre projet. Vous pouvez d'ailleurs rĂ©pondre Ă  notre questionnaire en cliquant sur le lien suivant :

http://questionnaires.se-unsa.org/programmes2016


 

 
 
 
 
Cliquez pour agrandir