SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa d'AIX MARSEILLE - 14 RUE ASTOUIN - 13002 MARSEILLE
Tél. 09 72 38 19 17 - ac-aix-marseille@se-unsa.org

 
Moi, AgrĂ©gĂ©(e), je vote Unsa !
Article publié le jeudi 30 octobre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Depuis des mois, l’École est en chantier. Pourtant les personnels, investis dans une mission qui les mobilise,
ne voient toujours pas se dessiner le nouveau cadre professionnel qu’ils attendent.
En tension permanente entre leur exercice professionnel au quotidien et le métier prescrit, ils veulent que leur pouvoir d’agir soit reconnu et soutenu par leur hiérarchie. Au-delà, leur engagement et leur utilité sociale exigent de revaloriser leur fonction et leur salaire.

  • Les conditions d’enseignement, c’est essentiel !

Enseignant, je veux pouvoir faire réussir mes élèves. Pouvoir me consacrer pleinement à chacun d’eux passe par :
• des effectifs limités et la possibilité de travailler en groupes réduits.
Un travail efficace dans la classe est la première clé pour des apprentissages réussis.
• des programmes conçus pour pouvoir être réellement traités dans les horaires impartis sans sacrifier la construction de compétences solides.
• une réduction du temps consacré aux corrections par le développement de nouvelles modalités d’évaluation.
• du matériel pédagogique en bon état et fonctionnel pour mettre en œuvre des démarches variées (le numérique par exemple).

  • Un collège et un lycĂ©e pour tous les Ă©lèves

Le collège a pour mission d’assurer à tous les élèves la maîtrise du socle commun. Cet enjeu démocratique essentiel impose de construire un collège véritablement pensé pour tous et pas seulement pour ceux qui poursuivront leurs études dans la voie générale au lycée.
Le socle commun ne doit pas être un catalogue de bonnes intentions, mais un outil professionnel utile et efficace pour que nos élèves acquièrent les compétences qui leur permettront de poursuivre leur scolarité, de préparer leur insertion sociale et leur vie de citoyen.

Au lycée, le SE-Unsa plaide pour des parcours plus souples et plus personnalisés. Pour que chacun construise le chemin qui lui convient, les lycéens doivent avoir la possibilité de suivre des enseignements « généraux » et « technologiques » sans être enfermés dans des voies et des séries étanches.

  • Je suis un professionnel qui veut ĂŞtre formĂ© et respectĂ©

le SE-Unsa rĂ©clame une vĂ©ritable formation continue qui rĂ©ponde concrètement Ă  mes besoins professionnels. Elle ne doit pas se limiter aux stages « nouveaux programmes Â» et aux dispositifs proposĂ©s par l’administration. Elle doit se construire au plus près des Ă©quipes pĂ©dagogiques et accompagner les enseignants dans leur dĂ©veloppement professionnel.

Il est nĂ©cessaire de sortir de l’évaluation/notation Ă  sens unique et peu signifiante. Le SE-Unsa revendique une  Ă©valuation des enseignants qui s’inscrive dans un Ă©change constructif et partagĂ© sur le dĂ©veloppement de mes compĂ©tences professionnelles.

  • Concilier Vie pro, vie perso, j’y tiens

Le SE-Unsa milite pour que les enseignants puissent concilier harmonieusement vie personnelle et vie professionnelle. La liberté d’organisation des enseignants est une caractéristique essentielle du métier. Elle doit être préservée.

Par ailleurs les enseignants n’ont pas à être disponibles en permanence pour leur métier. Il faut en particulier des limites claires concernant la présence dans les établissements.

Concilier vie pro et vie perso passe aussi par des possibilitĂ©s de mutations qui tiennent compte des contraintes de chacun. Il n’est pas acceptable que des enseignants, qu’ils soient TZR ou en postes fixe, soient obligĂ©s de « choisir Â» entre leur mĂ©tier et leur vie personnelle.

  • Faire autre chose, si je veux !

La mobilité professionnelle ne se réduit pas aux mutations. C’est un droit qu’il faut étendre. Pour le SE-Unsa, les enseignants doivent avoir la possibilité de diversifier leurs missions ou de changer de fonctions et de bénéficier de la formation en conséquence.

Il peut s’agir d’exercer d’autres missions que l’enseignement pour tout ou partie du service. Il peut également s’agir de changer de métier dans la fonction publique. Le ministère de l’Education nationale doit se donner les moyens d’accompagner les vœux de mobilité de ses personnels et d’organiser leur retour s’ils en font la demande.

Le SE-Unsa revendique l’élargissement des possibilités d’intervention dans l’enseignement Supérieur et l’accès effectif au corps des maitres de conférences pour les PRAG docteurs.

tĂ©lĂ©charger l'appel Ă  voter ci-dessous : 

 


   Et moi, agrĂ©gĂ©(e), je v   
(153.5 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir