SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de HORS DE FRANCE - 209 BD ST GERMAIN - 75007 PARIS
Tél. 01 44 39 23 17 - hdf@se-unsa.org

 
Notre déclaration liminaire au dernier Comité technique de l’AEFE
Article publié le lundi 23 mai 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Il fait un temps caniculaire sur le réseau comme sur la banquise.

Des pans entiers de notre réseau sont en train de se détacher et de fondre inexorablement sous les rayons d’un soleil mauvais.

Dans une monarchie républicaine, le roi soleil décide de tout, tout le temps, et il a décidé, pour notre bien paraît-il, de faire rayonner l’enseignement français dans le monde sans se préoccuper des dérèglements du climat social engendrés par sa politique.

Le roi a décidé que le dialogue social était un sujet sans doute trop éreintant à traiter et qu’il fallait le simplifier en embastillant les instances inutiles.

Le roi   se veut bon et moderne avec ses sujets, c’est un Roi qui règne sur le Nouveau monde, un Roi jeune et 2.0 :

Il a souhaitĂ© que, demain, des lĂ©gions de contractuels remplaceraient son armĂ©e, Ă  ses yeux vieillissante et pesante, de fonctionnaires interchangeables.

Les jeunes turcs pousseront les vieux grognards dehors, car le Roi l’a dit et que le roi ne peutavoir tort.

Mais le roi soleil dans la majestĂ© de sa politique rayonnante, rĂ©gnant sur un empire oĂą le soleil ne se couche jamais, ne s’est aperçu de la montĂ©e en tempĂ©rature, furtivement, inexorablement.

Le roi est aveugle et sourd, et il ne s'en est rendu compte malgré les suppliques de ses sujets.

Le feu a couvé longtemps. Et voilà que les flammes se réveillent en ce mois de Mai et que l'incendie est aux portes du palais.

Le feu se défie des rois, le feu se déploie sur notre réseau.

Et désormais, il fait trop chaud, le réseau a la fièvre, les agents tombent malades asphyxiés par la fumée toxique.

 La privatisation fait fondre les effectifs des EGD comme la flamme se nourrit de bois pourtant solide.

En Tunisie, l’internat disparait, des classes sont fermées.

Nos établissements faits de chêne ancien sont remplacés par des établissements de papier.

Comment les sujets du Roi soleil peuvent ils lui dire qu’ils cuisent et désespèrent ?

Comment faire baisser la tempĂ©rature dans ce rĂ©seau livrĂ© Ă  l’incendie ?

La grève est parfois le moyen utile de dire et de transmettre le message.

Ce n’est pas la grève qui met le feu. La grève est un coupe-feu face aux politiques incendiaires.

Il fait un temps caniculaire monsieur le directeur, dans ce réseau qui est en surchauffe, pour des agents de centrale harassés, pour des agents du réseau inquiets.

A la rentrée, les recrutements locaux seront des décisions pragmatiques et d’urgence, synonymes de précarisation des personnels.

Ces recrutements n’éteindront pas le grand incendie qui enflamme notre réseau.

 Et pour paraphraser Jacques Brel en conclusion : « Certains politiques se rĂŞvent flammes, et ne sont hĂ©las que suie ».

 

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir