SECTION ACADÉMIQUE SE-Unsa de HORS DE FRANCE - 209 BD ST GERMAIN - 75007 PARIS
Tél. 01 44 39 23 17 - hdf@se-unsa.org

 
Ă©dito du 20 mai 2019
Article publié le lundi 20 mai 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Bonjour Ă  toutes et Ă  tous,

 

Pas une semaine ne se passe ces deux derniers mois, avec le début des retours défavorables de la part de certains Dasen, sans que nous ne soyons à pied d’œuvre pour obtenir aussi bien les détachements que les renouvellements de tous nos collègues sans exception.

 

Nous n’allons pas mettre en avant ici ce que nous faisons au quotidien pour apporter des solutions à nos collègues qui se retrouvent aujourd’hui dans une situation proprement scandaleuse et intenable, aussi bien d’un point de vue personnel et familial que professionnel maintenant que les mouvements intra départementaux sont clôturés.

 

Vous pourrez lire, ça et lĂ , que seules certaines personnes, bien intentionnĂ©es, nous n’en doutons pas,  proposent une alternative, si ce n’est la seule riposte possible, en accusant l’ensemble des acteurs d’apathie. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils ont raison et qu’ils dĂ©tiennent la vĂ©ritĂ©. Ils peuvent rĂ©pĂ©ter autant qu’ils le souhaitent que rien n’est entrepris ni encore moins obtenu. Et pourtant c’est une affirmation dont on peut facilement dĂ©montrer qu’elle est belle et bien fausse. Nous ferons toutefois l’économie de faire tĂ©moigner des collègues pour qui les lignes ont finalement bougĂ©. Nous pouvons vous garantir avec certitude qu’un nombre non nĂ©gligeable de situations dĂ©licates ont trouvĂ© une solution moins dramatique que prĂ©vue, mĂŞme si certaines ne sont toujours pas satisfaisantes (renouvellements d’un an par exemple).

 

Soyez-en sûrs, nous continuerons à être présents sur tous les fronts pour qu’une solution pérenne soit trouvée, pour que nos collègues puissent enfin retrouver un peu de sérénité quant à leur avenir. Nous irons défendre encore et encore vos situations jusqu’à ce que nous obtenions gain de cause. Nous n’avons pas la prétention de croire qu’il existe des solutions toutes faites, et dont nous serions par ailleurs les seuls dépositaires. Aujourd’hui ce n’est malheureusement pas le cas, et il ne sert à rien de le faire croire.

 

En revanche nous utiliserons tous les moyens en notre possession pour y arriver. Nous ne fuirons pas devant nos responsabilités et nous ferons le bilan de notre action sans faux semblant et en toute honnêteté.

 

En vous souhaitant à toutes et tous une bonne semaine, avec l’espoir d’améliorer le sort de beaucoup trop d’entre vous.

 

Djamel Souiah / Patrice Menoud

 
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir