SECTION SE-Unsa du VAL DE MARNE - MAISON DES SYNDICATS - 11/13 RUE DES ARCHIVES - 94010 CRETEIL CEDEX
Tél. 01 43 99 10 58 - Por. 06 76 90 27 86 - 94@se-unsa.org

 
CTSD 18 septembre 2020 Compte-rendu
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Bien qu'elle ait été envoyée à tous les adhérents et les UNSAbonnés, vous trouverez ci-dessous notre déclaration liminaire pour ouvrir ce CTSD.

LIRE NOTRE DECLARATION LIMINAIRE

Présents Administration
Madame BAZZO, Directrice Académique ; Mme DEL BIANCO, IEN-Adjointe à la DASEN ; Monsieur KAKOUSKY, Secrétaire Général ; Monsieur LANEZ, IA adjoint ; Madame POPULO, cheffe de division DRHM ; Madame MOSNIER, adjointe de division DRHM ; Monsieur MARIE, service carte scolaire ; Madame MARTINEZ-IBANEZ, service carte scolaire.

PrĂ©sents FĂ©dĂ©rations Organisations syndicales                                   UNSA Education (SE-Unsa), FSU (Snuipp), FO, CGT

En introduction la Directrice Académique, rappelle le contexte inédit de cette rentrée : l’ouverture de la liste complémentaire pour les EFS, notre positionnement géographique au niveau national et les résultats tardifs aux concours.
Mme Bazzo tient à remercier les services administratifs qui ont œuvré pendant toute cette période.
 
Lecture des déclarations liminaires
 
- Après la lecture des différentes déclarations liminaires, (voir celle du SE-Unsa 94 et de l’UNSA Education en pièce jointe), Mme la Directrice Académique, énonce les différents aspects qui ont dicté la préparation de cette carte scolaire.
 
1- Sur les éléments départementaux

En ce qui concerne le recrutement des professeurs des écoles, le confinement et déconfinement ont montré que le métier d’enseignant est très spécifique et nécessite des compétences précises. Mme Bazzo remercie l’ensemble des enseignants pour cette période marquée par la COVID-19 et cette rentrée particulièrement difficile.

2- Au sujet des postes restés vacants en RASED et des départs en formation CAPPEI

L’administration rappelle qu’il reste bien des postes vacants. Mais que les nombreux personnels qui bénéficient de la certification n’occupent pas un poste qui relève de leurs spécialités.
 
3- COVID-19

Beaucoup d’agents demandent des masques.

Mme la Directrice AcadĂ©mique rappelle que la DSDEN 94 dispose d’un important stock de masques. 
Il suffit alors d’en faire la demande en faisant remonter par la voie hiĂ©rarchique y compris pour les Titulaires Remplaçants et les AESH. En aucun cas il n’y a pĂ©nurie. 
Il ne faut pas attendre la fin du stock en circonscription ou dans les Ă©coles pour en faire la demande.
En ce qui concerne les masques type FFP2 et FFP3 : l’administration rappelle qu’il n’est pas bon de faire classe avec ces masques qui sont par ailleurs très contraignants. Leurs niveaux de protection ne correspondent pas aux besoins.
Mme BAZZO tient à rappeler la nécessité de rendre comme habitude de porter un masque même pendant les temps de pause (repas, récréation…) qui sont des temps à risques. Nous vivons un moment particulier, il faut par conséquent s’adapter à ce contexte particulier.

4- Liste complémentaire du CRPE

72 personnes sont appelées sur la liste complémentaire et cela concerne pour toutes le Val-de-Marne. Malgré cela beaucoup réfutent encore l’engagement pour devenir Etudiant Fonctionnaire Stagiaire dans le Val-de-Marne.

5- Evaluations nationales

Ces évaluations ont été construites dans le but de donner un éclairage sur la situation particulière du niveau des élèves après cette période de confinement. Le but étant de mettre en place une vision très précise de l’état dans lequel les enseignants ont retrouvé leurs élèves. La priorité est la prise en compte de l’hétérogénéité des classes.
Afin de répondre à cette hétérogénéité le Ministère a publié des ressources pour les enseignants, les équipes de circonscription viennent en appui aux enseignants en donnant des conseils ; c’est une année difficile et complexe et nous n’avons jamais connu cela.
 
- Eléments sur la carte scolaire

La carte scolaire de rentrée a été marquée par des situations qui ont évolué pendant l’été. Il y a eu beaucoup de mouvements d’élèves : la mobilité a été importante et s’est intensifiée avec notamment des élèves dans les écoles qui ne se sont pas inscrits et inversement. Dans certains cas d’école il y a eu perte d’effectif à un niveau de 30 voir 40 élèves.

Les chiffres officiels ne sont pas encore établis, mais il ne s’agit pas non plus d’un mouvement de fond de l’enseignement public vers le privé. Ce qui est inquiétant est l’absence d’inscription de ces élèves.
 
Lorsque l’on Ă©tudie la carte scolaire, il est important de regarder les mesures prises mais Ă©galement les « non-mesures ». 
A ce titre, les propositions d’ouverture se sont également faites (alors même que les écoles ne l’avaient pas demandées) quand l’administration a estimé au regard du critère départemental qu’il y avait nécessité d’ouvrir.
Dans les cas des écoles avec ULIS ou UPE2A, un regard particulier a été porté et à chaque fois, il y a eu au mieux ouverture mais jamais de fermeture.
Enfin, concernant les mesures de fermeture après rentrée Mme la Directrice Académique assume en argumentant que les mesures après fermetures l’étaient au regard des critères départementaux et des moyennes départementales.
 
BILAN du CTSD

Mesures réalisées sur constat de rentrée : clique ici

1 nouvelle mesure a été prise en introduction de ce CTSD
- FONTENAY-SOUS-BOIS : ouverture ferme Ă  la maternelle Elisa Lesourd 
1 nouvelle mesure a été prise après délibération, en fin de CTSD
- CACHAN : transformation du poste PDMQDC en poste classe école élémentaire Paul Doumer

Concernant le vote sur la carte scolaire. Ce vote est un vote consultatif qui, contrairement Ă  ce qui peut ĂŞtre entendu parfois, n'a pas de consĂ©quence sur les mesures positives et nĂ©gatives. En gros, voter pour ou contre n'aura aucun effet. 

Pour comprendre :

- Un vote pour signifierait que tout est positif et que le syndicat encourage Ă  poursuivre.

- Un vote contre signifierait que tout est négatif, que rien n'est cohérent dans la carte scolaire.

Le vote n'a de sens que s'il est argumentĂ© et expliquĂ©, y compris lorsque c'est un vote contre. C'est pourquoi, le SE-Unsa comme la fĂ©dĂ©ration de l'UNSA Education ont toujours tenu Ă  expliquer les raisons de leur vote, et sans doute plus encore lorsque c'est un vote contre. En effet, un vote contre lĂ©gitime plus encore qu'il soit accompagnĂ© de propositions concrètes, responsables et rĂ©alisables. C'est un engagement pour vous toutes et tous qui nous avez confiĂ© la responsabilitĂ© de vous reprĂ©senter. 

Sur cette carte scolaire 2020, l'UNSA Education n'a donc pas voté pour cette carte scolaire et s'est donc abstenue car voter pour une carte scolaire alors même que les moyens donnés par le ministère sont insuffisants n’est pas possible. Nous prenons acte de la volonté de la direction académique d’assurer des décisions équitables dans la répartition des moyens. Malheureusement si des ajustements à effectuer en juin/juillet peuvent se justifier, on ne peut pas accepter qu’une fermeture ait lieu après la rentrée des lors que cela implique :

- départ d’un collègue de SON école
- dĂ©construction de la structure de l’école 

Ce qui peut être anticipé doit l’être. Mais une fois la structure prête et les affectations faites en juillet alors rien ne doit venir déstabiliser l’équipe et l’école.

 

   dĂ©claration liminaire ct   
(348.3 ko)
   nouvelles mesure CTSD 17    
(414.5 ko)
 
 
 
 
 
ALC