SECTION SE-Unsa du VAL DE MARNE - MAISON DES SYNDICATS - 11/13 RUE DES ARCHIVES - 94010 CRETEIL CEDEX
Tél. 01 43 99 10 58 - Por. 06 76 90 27 86 - 94@se-unsa.org

 
Audience du mardi 08 septembre 2020
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

AUDIENCE SE-Unsa 94 – DASEN 94

Mardi 08 septembre 2020

*******

Pour la DSDEN 94 : Mme BAZZO (DASEN), Mme DEL-BIANCO (IEN-A, adjointe de la DASEN), M KAKOUSKY (SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral), un reprĂ©sentant du ministère de l’Education Nationale souhaite pouvoir assister Ă  l’audience avec notre accord. Nous acceptons sans problème.

Pour le SE-Unsa 94 : Caroline COSTA-PAYEN et ClĂ©ment PEYROTTES

*******

Nous remercions la Directrice AcadĂ©mique de nous recevoir et nous rappellons les principes de l’action engagĂ©e par le syndicat pour  un dialogue constructif, basĂ© sur les observations et analyses des situations, la formulation de proposition et la dĂ©fense de tous les personnels, en Ă©voquant cet adage que des enseignants en confiance avec l’institution seront des enseignants Ă©panouis dont les Ă©lèves profiteront au maximum et que c’est bien l’image de l’institution qui en sortira grandit.

A l’instar de la crise sanitaire des derniers mois au cours de laquelle l’ensemble des personnels ont réussi à prouver, s’il en était besoin, que l’Ecole est indispensable à notre société, à notre pays. Nous finissons notre introduction en nous félicitant de l’ouverture de la liste complémentaire du concours et du fait que les lauréats sont affectés dans notre département.

 

*******

Communication de la DSDEN 94 avec les personnels

Nous avons réaffirmé, ce que nous essayons de faire évoluer depuis plusieurs années, à savoir, la nécessité d’une communication plus efficace entre les services administratifs et les personnels enseignants afin d’éviter les confusions et favoriser un climat de confiance entre ces derniers.

Un des chantiers essentiels devrait être la mise en place de procédures et/ou d’outils, mails automatiques, SMS qui permettent aux personnels ayant fait une demande/démarche auprès des services, d’avoir si possible dans un délai de 24h, l’assurance que leur demande a bien été reçue. Même si le temps de traitement peut être long, au moins les collègues seront rassurés sur le fait que leur demande a été enregistrée.

C’est l’objet premier de notre audience, cette année, un nombre important de collègues s’est retrouvé sans réponse lors de la phase d’ajustement du mouvement 2020. De fait, nous souhaitons connaitre les procédures mises en place par les services lors de la phase d’ajustement (calendrier/procédures/informations aux personnels/réponses aux personnels).

 

*******

Mouvement intra dĂ©partemental 2020 :

phase d’ajustement

La Directrice Académique nous indique que ce mouvement s’est déroulé dans un contexte particulier, lié à la crise sanitaire qui a particulièrement impacté le Val-de-Marne, décalant les concours de recrutement donc avec des résultats du CRPE connus tardivement, et qu’un CTSD carte scolaire a eu lieu le 3 juillet 2020 afin de ne pas être lié aux élections municipales (afin d’éviter une instrumentalisation de l’école pour ces dernières).

Au regard des incertitudes de fin d’année, c’était la meilleure chose à faire, et les services savaient qu’il y aurait, de fait, des ajustements à faire en septembre. Toutefois, monsieur le Secrétaire Général reconnait que le temps nécessaire à ces opérations s’est révélé plus long que prévu. Les deux effets cumulatifs COVID et CRPE tardif ont décalé de trois semaines toutes les opérations et la première semaine de rentrée scolaire de septembre serait une semaine d’ajustement.

Madame Bazzo a affirmé sa volonté de faire bénéficier à chaque collègue du département d’un traitement équitable qui ne peut pas se faire dans la hâte.

Concernant les mesures de carte scolaire de rentrée, Madame Bazzo évoque l’observation d’une importante perte d’élèves entre mars et septembre (des cas d’école sont cités). Des mesures de fermetures fermes étaient à prendre. La DASEN insiste sur le fait que ce sont des ajustements difficiles à faire, et rappelle qu’un bon nombre d’ouvertures de classe a été fait, permettant une amélioration des effectifs et des conditions pour les équipes et les élèves.

Elle précise enfin que les fermetures opérées à la rentrée, n’ont pas eu pour effet de faire partir un titulaire de son école puisque dans les quelques cas concernés, c’est un support EFS qui a été fermé, pour justement protéger les personnels titulaires.

« Nous ne le souhaitons pas mais si la situation se prĂ©sentait, et qu’un poste ferme, peut-on proposer un choix Ă  prĂ©senter au collègue entre plusieurs postes libres afin que la fermeture ne soit pas un dĂ©part totalement subit mais que le personnel puisse choisir, parmi les possibilitĂ©s, son Ă©cole oĂą il sera rĂ©affectĂ© ? »

C’est bien le souhait de la Direction Académique, comme cela a pu être fait par le passé, et cette année, lors des réaffectations de fin d’année, la DGRH a contacté individuellement tous les enseignants concernés.

Nous rappelons que pour le SE-Unsa, en cas de fermeture justifiée par une baisse importante des effectifs, la bienveillance pour ne pas contraindre un enseignant de quitter subitement son école, était un principe à faire perdurer et que nous espérons que ce principe sera en vigueur pour la rentrée 2021 également.

Si vous êtes donc au courant d’une école ayant eu un enseignant titulaire réaffecté entre le 2 septembre et aujourd’hui suite à une fermeture sur constat de rentrée, contactez de suite Bastien.

Nous rappelons notre demande concernant les procĂ©dures pour les affectations (calendrier/informations/rĂ©ponses).  En effet, contrairement aux annĂ©es prĂ©cĂ©dentes, aucune circulaire d’ajustement n’a Ă©tĂ© publiĂ©e.

Monsieur Kakousky nous indique que les règles du mouvement n’ont pas changé. Dès lors les procédures de déroulement de la phase d’ajustements ont bien les mêmes que l’année précédente. Par ailleurs le calendrier et leurs modifications ont été publiés.

Nous avons alors précisé que si le calendrier figurait bien, des éléments importants n’ont pas été indiqués, ni sur le site de la DSDEN dans l’onglet mouvement, ni aux collèges de manière individuelle.

Dès lors, de nombreux collègues, et en particulier les nouveaux titulaires, se sont trouvés dans une situation d’attente, méconnaissant le fonctionnement.

Nous avons donc indiqué que l’anticipation d’une communication informative aurait sans doute évité les incompréhensions et les inquiétudes de nombreux collègues, en attente d’une affectation fin août.

Très sollicité par les collègues nous avons précisé que le SE-Unsa souhaite n’apporter aux collègues que des réponses certaines et que lors de cas exceptionnels, comme cela s’est produit le week-end avant la rentrée, et que des collègues n’ont aucune consigne ni information, nous avons pris soin de proposer une démarche aux collègues et que nous avons informé la Direction Académique de ces conseils.

Cela a permis de rassurer une partie des collègues et qu’ils ne soient pas mis en difficulté.

Une fois le bilan définitif effectué sur les opérations du mouvement 2020, le SE-Unsa adressera des propositions avec comme objectif une communication plus efficace, une compréhension plus fine et donc une phase d’ajustement du mouvement 2021 plus fluide.

Nous construirons avec vous ces propositions au cours de l’année.

Sur la fin des affectations pour cette rentrée, la procédure est la suivante, en sachant que les affectations se font bien toutes au barème, pour respecter l’équité absolue entre les personnels.

1. Les EFS de la liste complémentaire recrutés complèteront les EFS sans binôme jusqu’alors ou seront affectés sur des postes disponibles. L’objectif étant de répondre aux besoins de la formation. Ce dont le SE-Unsa se félicite au regard des besoins en enseignants.

2. Ensuite, les titulaires qui sont encore sans affectations seront affectés sur les fractions disponibles puis les postes restés vacants.

3. Enfin, les titulaires qui seraient après ces 2 étapes, sans affectation, seront affectés sur un poste de Titulaire Remplaçant, au regard des besoins que nous avons en remplacement.

Normalement, tout doit être terminé d’ici le début de la semaine prochaine.

Si vous êtes donc toujours en attente d’affectation vendredi soir et n’avez reçu aucune indication pour lundi, contactez-nous.

 

*******

Fermetures de rentrĂ©e : constats

Le SE-Unsa 94 rappelle que les fermetures effectuées après les CTSD, avec effet immédiat sur le personnel impacté sont une nouveauté dans le Val-de-Marne, même si cette procédure est habituelle dans d’autres départements, y compris au sein de l’académie.

Il est donc nécessaire que nous tous prenions la mesure et les enjeux de ces modalités. La difficulté étant renforcée cette année car ces changements se sont produits dans un calendrier resserré qui a ainsi percuté les résultats du mouvement + fermeture des postes. D’où la nécessité de mieux expliquer les modalités et que ces opérations soient bien distinctes pour que les personnels en mesure l’impact et que des évolutions soient envisagés si cela fragilise les écoles.

Nous prenons acte que les situations qui ont pu être remontées à la Direction Académique ont été prises en compte et continuent de l’être. Il nous a été rappelé que si d’autres situations venaient à nous être remontées, nous n’hésitions pas à contacter Madame Del Bianco.

 

*******

COVID

Le SE-Unsa évoque les remontées des collègues sur les masques envoyés dans les écoles et pas toujours adaptés par leur taille. Il existe 3 tailles, les stocks sont envoyés de manière aléatoire et donc des masques taille enfant (preuve en photo) ont parfois été adressés.

L’administration répond que les livraisons ont été faites par le Ministère, après extraction des informations sur les quantités nécessaires à chaque école. La DSDEN 94 possède une grande quantité de masques, il suffit aux écoles de faire une demande auprès de leur IEN afin qu’elles soient livrées. Monsieur Kakousky certifie que le stock est suffisant pour satisfaire tout le monde.

Il appartient donc aux directrices et directeurs de posséder dans l’école un stock de masques en quantité suffisante pour les équipes mais aussi les éventuels parents ayant oublié leur masque avant de rentrer et donc pour les remplaçants. Les directeurs se doivent d’avoir cette réserve. Ainsi, ni titulaire remplaçant, ni membre de l’équipe enseignante ne peut se retrouver sans masque.

L’administration renouvelle son souhait de rassurer les PE sur la réserve importante dont dispose la DSDEN, sur les facilités de livraisons dues à la position très centrale des locaux au sein du département et recommande aux directions de faire une réserve au sein des établissements.

AlertĂ©s par plusieurs collègues, nous interrogeons la Directrice AcadĂ©mique sur le cas suivant : « Si un collègue doit garder son enfant en quatorzaine, comment sont dĂ©comptĂ©s les jours d’absence ? »

L’administration répond que la règlementation classique est actuellement de mise. La DSDEN 94 est encore en attente des situations pour opter une autre disposition. Un conseil de défense aura lieu le 09/09/20 et amènera de possibles évolutions.


 

 
 
 
 
 
ALC