SECTION SE-Unsa du VAL DE MARNE - MAISON DES SYNDICATS - 11/13 RUE DES ARCHIVES - 94010 CRETEIL CEDEX
Tél. 01 43 99 10 58 - Por. 06 76 90 27 86 - 94@se-unsa.org

 
Mise au point sur l’annulation de la consultation sur les programmes et le socle commun
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le revirement de Madame la Rectrice a fait suffisamment de bruit dans les écoles du département, pour que ce ne soit pas la peine de revenir sur les circonstances. Une fois que la décision a été prise, il a fallu, et il faut encore, en tirer les conséquences sur le « terrain Â» :

-       Même si les consignes étaient de prévoir un affichage, informer les familles par le biais du cahier de correspondance était nécessaire.

-       Dans les équipes enseignantes, le sentiment de déconsidération de la part de la hiérarchie a été renforcé ; et cela n’améliore pas le climat au sein des écoles où la fatigue est déjà grande.

-       Quelle image donne-t-on auprès des partenaires de l’école – mairie, parents ? Il ne faut pas oublier que les enseignants ont dû souvent insister auprès des familles pour avoir une réponse quant à un possible repas qui pourrait être servi, à une inscription éventuelle du centre de loisirs ou de la structure d’accueil – à défaut de l’école ouverte. Et toutes ces réponses demandées pour hier le plus souvent. Tout ce travail pour rien aussi !

Et voilà qu’il est rappelé souvent – proposé dans quelques cas -  que la consultation se tienne cette semaine. Pour le Se-Unsa 94, « trouver Â» une plage de travail de 3 heures, même si celle-ci peut se placer dans le cadre des 108 heures – ce qui est le minimum ! – ne peut pas satisfaire !

Dans bon nombre d’écoles, la dernière semaine d’école – avant les congés scolaires de la Toussaint – a des réunions déjà prévues, avec une planification précise, qui peut tenir compte d’impératifs précis aussi. Dans ces conditions, placer une réunion supplémentaire – de 3 heures pour satisfaire les exigences des consultations peut être impossible.

Dans ces conditions, le SE-Unsa 94, même s’il a soutenu le principe même de la consultation sur les programmes et  celle sur le socle commun – même si les modalités sont contestables -, propose :

-       Ne pas remettre en cause les concertations déjà prévues ;

-       Ajouter une nouvelle concertation dans un délai si court ne peut pas nous être imposé ;

-       Informer, dans ce sens, l’Inspecteur de la circonscription qui doit entendre que les enseignants du « terrain Â» méritent d’être reconnus et entendus.

L'équipe du SE-UNSA 94

 
 
 
 
 
ALC