SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Orientation au collège : l’UMP Ă  l’école du simplisme
Article publié le mercredi 4 mai 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Avec l’UMP, tout est simple ! Des élèves sont en difficulté au collège ? Envoyons-les massivement, et dès 14 ans, vers les CFA pour y « apprendre un métier » ! C’est en effet le sens de sa dernière trouvaille censée favoriser « la croissance des PME et de l’emploi », et surtout remplir des CFA en déshérence !

 

Il faut dire qu’avec le parti de la majorité présidentielle, l’apprentissage est, comme toujours, paré de toutes les vertus. Prisonnier de cette posture idéologique, il refuse de voir que les entreprises ne souhaitent plus accueillir des apprentis aussi jeunes, que l’économie française a besoin d’une élévation du niveau de qualification, et que l’orientation précoce est coûteuse sur le plan économique et social.

 

Faut-il relier cette proposition aux deux nouveautés que le ministère souhaite expérimenter dès la rentrée prochaine ? D’un côté, une évaluation nationale en fin de 5ème, et de l’autre une classe de 3ème prépa-pro implantée en LP… En tout état de cause, c’en serait alors fini de l’ambition d’un socle commun maîtrisé par l’ensemble d’une classe d’âge, ambition pourtant portée par la loi Fillon de 2005.

 

Pour le SE-Unsa, l’école du socle commun doit s’imposer parce qu’elle répond aux besoins de la Nation. Elle passe par la construction d’un collège vraiment pensé pour tous, fondé sur des contenus et une organisation profondément rénovés. Aux antipodes de la vision passéiste et ségrégative de l’UMP, le projet du SE-Unsa s’inscrit dans une dynamique de progrès pour tous les élèves. 
 

 

Paris, le 4 mai 2011

 

Christian CHEVALIER
Secrétaire Général

 
 
 
 
PsyEN