SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Communiqué intersyndical SE-Unsa et Sgen-CFDT
Article publié le lundi 15 décembre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Communiqué intersyndical SE-UNSA et Sgen-CFDT de l’Académie de Créteil du 7 décembre 2014
 

Oui, il est juste de concentrer les moyens dans les établissements et les écoles dont les élèves ont le plus besoin d'accompagnement éducatif et pédagogique.

Revoir la carte de l’éducation prioritaire suppose un travail de communication et de transparence sur les critères et les seuils qui président à l’établissement de la nouvelle carte ainsi que sur l’organisation de la transition afin que chacun puisse travailler sereinement, dans de bonnes conditions.
 

Enrichir les critères d’élaboration de la carte de l’éducation prioritaire

  • Les critères actuels (pourcentage d’élèves habitant en ZUS, pourcentage de boursiers, pourcentage de CSP dĂ©favorisĂ©es, pourcentage d’élèves ayant redoublĂ© avant la 6ème) doivent ĂŞtre complĂ©tĂ©s par :
    • le revenu mĂ©dian des familles,
    • des critères prenant en compte la ruralitĂ©,
    • les bilans de santĂ© rĂ©alisĂ©s par les infirmières scolaires (caries, teigne, saturnisme, maladies liĂ©es Ă  des contextes sociaux difficiles, caractĂ©ristiques de la pauvretĂ© ; absence de lunettes malgrĂ© prescription)
  • Les Ă©coles doivent ĂŞtre considĂ©rĂ©es indĂ©pendamment des collèges dont elles relèvent ;
  • Les lycĂ©es doivent ĂŞtre eux aussi pris en compte ;

Pour renforcer l'Ă©ducation prioritaire : accompagner les Ă©quipes

  • Nous serons exigeants en ce qui concerne le suivi et l'accompagnement des Ă©tablissements qui sortent du rĂ©seau, et nous veillerons au respect de la promesse de ne pas les dĂ©stabiliser : pas de suppression des moyens liĂ©s Ă  l'Ă©ducation prioritaire d'un seul coup ;
  • Nous demandons que se dĂ©veloppent le dialogue de gestion et l'accompagnement des Ă©quipes REP, REP +, de ceux qui en sortent et de ceux qui n'y sont pas rentrĂ©s de peu.

Pour renforcer l’éducation prioritaire : stabiliser les Ă©quipes

  • Nous voulons rĂ©tablir un palier de bonification après 8 ans de stabilitĂ© en REP, REP + et politique de la ville pour les mutations 2nd degrĂ© ;
  • Nous voulons que les bonifications de stabilitĂ© soient les mĂŞmes pour les REP, REP+ et politique de la ville ;
  • Nous voulons un autre rĂ©gime transitoire pour le passage de l’APV Ă  la politique de la ville : toute personne qui a commencĂ© un cycle en APV au plus tard au 1er septembre 2014 doit bĂ©nĂ©ficier du rĂ©gime de bonifications en vigueur au moment de son entrĂ©e ;


Face à la désinformation, le Ministère de l’Education Nationale doit rappeler la garantie que les personnels de tous les établissements d'une commune relevant de la politique de la ville conservent ASA et bonifications afférentes.

 

 
 
 
 
PsyEN