SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
CommuniquĂ© de presse : sortir du marasme Ă©ducatif.
Article publié le mercredi 19 novembre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La ministre de l’Education nationale vient d’annoncer des mesures spécifiques pour la Seine-Saint-Denis. Il y a en effet urgence à traiter de façon spécifique un département qui se caractérise par une situation scolaire hors-norme par rapport au reste du territoire.

La situation difficile et l’image gĂ©nĂ©rĂ©e auprès de l’opinion publique ont pour consĂ©quence une dĂ©saffection grandissante vis-Ă -vis de ce dĂ©partement par les candidats au concours de professeurs des Ă©coles. Il est ainsi paradoxal d’observer qu’aujourd’hui, ce sont les personnes qui font dĂ©faut alors que des postes doivent continuer Ă  ĂŞtre crĂ©Ă©s. Il faut donc alimenter les viviers de recrutement. Les mesures annoncĂ©es par la ministre vont bien dans ce sens :

- en ajoutant une date spĂ©cifique de concours, en crĂ©ant un nouveau dispositif permettant des prĂ©-recrutements rĂ©munĂ©rĂ©s ;

- en facilitant l’accès au mĂ©tier de professeurs des Ă©coles Ă  des Ă©tudiants, notamment issus de cette acadĂ©mie ;

- en accompagnant les contractuels et en leur traçant des perspectives d’avenir.

L’accompagnement renforcé des jeunes en formation, l’augmentation de l’indemnité REP et ZEP constituent aussi des réponses attendues.

Le SE-Unsa 93 se satisfait de voir que certaines propositions qu’il avait pu faire à la ministre ont trouvé un premier écho, mais cela ne suffira pas.

Au-delà de ces mesures utiles, il manque un volet important dans les propositions de la ministre, en particulier celui qui concerne la reconnaissance de l’engagement des personnels et leur légitime demande de mobilité géographique. Nombre d’entre eux se vivent comme enfermés dans ce département. Cette question de la gestion des ressources humaines et de la qualité de vie au travail ne pourra pas être longtemps éludée.

Pour le SE-Unsa, ces premières propositions doivent s’inscrire dans la durée pour porter leurs fruits. Elles doivent en parallèle s’accompagner d’une politique sociale ambitieuse pour ce territoire, car il ne suffira pas d’améliorer le recrutement des professeurs pour éradiquer une partie des causes des difficultés scolaires que rencontrent un nombre important d’enfants et de jeunes de ce département.

Paris, le 19 novembre 2014

 

Christian CHEVALIER, Secrétaire général du SE-UNSA

Isabelle GUIGON, Secrétaire départementale SE-UNSA 93

 

Contact presse : Brigitte Biardoux – 01 44 39 23 93

 

 

 

 

 
 
 
 
 
PsyEN