SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
La nouvelle carte des quartiers prioritaires a été publiée
Article publié le lundi 30 juin 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

DECLARATION CTSD 24 juin 2014

Dans le cadre de la politique de la ville, la nouvelle carte des 1300 quartiers prioritaires a Ă©tĂ© publiĂ©e rĂ©cemment avec l’idĂ©e de« Donner plus Ă  ceux qui ont beaucoup moins ». A l’échelle nationale, 700 communes sont concernĂ©es, dont 147 en Ile-de-France. En Seine Saint Denis, oĂą trois villes sur quatre Ă©taient dĂ©jĂ  Ă©ligibles, la liste s’est allongĂ©e avec Le Bourget. Avec ce constat, on pourrait s’attendre Ă  ce que les moyens nĂ©cessaires pour un service public d’éducation de qualitĂ© et ne contribuant pas aux inĂ©galitĂ©s soient donnĂ©s pour notre dĂ©partement. Or nous dĂ©couvrons dans les documents fournis Ă  l’occasion de ce CT des suppressions de postes d’assistants d’éducation et pĂ©dagogique dans certains collèges et cela nous ne pouvons l’accepter. A l’heure de la refondation de l’éducation prioritaire, comment accueillir une baisse de moyens pĂ©dagogiques et de vie scolaire ?

Avec l’augmentation des effectifs et l’ouverture des nouveaux établissements, des moyens supplémentaires sont nécessaires. Les redéploiements de postes d’assistants sociaux, d’infirmiers et AED posent problème dans un département comme le nôtre.

En ce qui concerne les prĂ©visions d’effectifs : dans certaines communes, les collègues s’étonnent des prĂ©visions de la DSDEN et s’inquiète de la fermeture de certaines divisions (situation de plusieurs collèges).

Pour l’Unsa Education, il n’est pas souhaitable que le phĂ©nomène de « listes d’attente Â» que nous avons connu Ă  la rentrĂ©e dernière se reproduise. Nous demandons Ă  ce que les familles puissent procĂ©der Ă  l’inscription de leurs enfants sans attendre les potentiels pertes ou dĂ©parts…

De plus, nous réitérons notre demande concernant les UPE2A et les ULIS. Pour permettre une véritable inclusion en classe banale, il est nécessaire que ces élèves soient comptabilisés dans les effectifs du collège.

Nous espérons vivement que vous saurez prendre les décisions nécessaires pour que nos collègues soient dans les conditions d’assurer un service public de qualité.

 
 
 
 
PsyEN