SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Compte rendu CDEN 20 juin 2014
Article publié le vendredi 27 juin 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

COMPTE-RENDU DU CDEN DU 20 JUIN 2014

 

 

Les maires ont encore brillĂ© par leur absence lors de ce CDEN, alors qu'il Ă©tait en partie consacrĂ© aux rythmes scolaires. Le quorum n'a Ă©tĂ© rĂ©uni qu'avec peine. On peut lĂ©gitimement se demander quel est l'avenir de comitĂ©. Les organisations syndicales se sont vues reprocher leur dĂ©claration liminaire ! Le conseil gĂ©nĂ©ral a demandĂ© qu'elles soient mises en annexe au lieu d'ĂŞtre lues. Toutes les organisations syndicales se sont opposĂ©es Ă  ce dĂ©ni de dĂ©mocratie.

Le CDEN n'est dĂ©jĂ  que consultatif, faut-il qu'il soit aussi privĂ© de parole ? Nous envisageons d’intervenir au prĂ©s du conseil gĂ©nĂ©ral pour exprimer notre mĂ©contentement sur la qualitĂ© du dialogue social avec les organisations syndicales. Nous ne comprenons pas le manque de considĂ©ration de la collectivitĂ© de rattachement (le CG) ainsi que celle des Ă©lus municipaux qui ne cessent de briller par leur absence. Nous sommes convaincus qu’un service public d’éducation de qualitĂ© est possible dans notre dĂ©partement et cela passe par un vĂ©ritable dialogue au sein des instances. Le CDEN est une instance particulièrement importante puisqu’il rĂ©unit les diffĂ©rents partenaires que sont les reprĂ©sentants du personnel, de l’administration, de la collectivitĂ© et notamment les reprĂ©sentants des parents d’élèves. Nous sommes donc attachĂ©s Ă  sa tenue dans de bonnes conditions et non dans un semblant de dĂ©mocratie et de concertation.

 

LES COLLEGES 

 

12 nouveaux collèges (7 rĂ©novations et 5 nouveaux Ă©tablissements) et un gymnase seront livrĂ©s Ă  la rentrĂ©e (sauf celui du Raincy qui ne sera livrĂ© qu'en novembre Ă  cause de l'incendie qui a retardĂ© les travaux.  

Le CG se félicité de la réussite du PEI (plan exceptionnel d’investissement)

En 2014, ¼ des élèves seront équipés numériquement au collège.

Un sixième collège à Aubervilliers est prévu pour la rentrée 2017.

 

Équipements sportifs 

 

Le CG nous prĂ©sente le bilan de l’enquĂŞte EPS lancĂ© pour parvenir Ă  dĂ©terminer le montant du transport EPS dans la dotation de fonctionnement  de chaque Ă©tablissement.

Les nouveaux équipements sportifs seront toujours en convention tri-partite, le conseil général prenant la responsabilité pénale sur le temps non-scolaire.

Une libre appréciation est laissée aux établissements pour leur utilisation par les écoles primaires.

L'Unsa Education n'opposera pas le primaire et le secondaire quant à l'utilisation des installations sportives, l'éducation sportive devant avoir lieu à tout âge.

 

Restauration :

 

Le bilan sera fait à la rentrée. Mais on peut déjà constater une forte augmentation des catégories populaires et un tassement des catégories gagnant plus de 5 000€/mois. La fréquentation est très variable d'un collège à l'autre. Un paiement au mois est prévu à demande des parents d’élèves

Des tarifs différenciés seront proposés aux adultes.

Les cantines centrales prévues à la rentrée ne remportent pas l'adhésion des syndicats ni des parents d'élèves qui pose la question de la place de la commission des menus. Avec la volonté de généraliser les cuisines centrales.

 

ATTE :

 

Les agents du CG seront 1375 à la rentrée 2014 (10 agents en moyenne par établissement).Le conseil général redéploye les moyens afin d'assurer une meilleure répartition entre collèges. Il assure qu'il n'y aura pas de mobilité forcée du personnel avec l'ouverture des nouveaux collèges. 63 nouveaux postes sont crées pour les collèges.

Une Ă©quipe de 59 remplaçants est prĂ©vue Ă  la rentrĂ©e afin de palier aux congĂ©s maladie. D'autre part, un travail de prĂ©vention des troubles musculo-squelettiques  est mis en place.

 

ECOLES PRIMAIRES :

 

Règlement dĂ©partemental :

 

L'Unsa Education avait fait adopter en groupe de travail une phrase stipulant qu'en cas de problème de non respect de la laïcité lors des sorties scolaires, le DASEN et les IEN s'engageaient à ne pas laisser les directeurs seuls face aux décisions à prendre.

Ce règlement pourra être complété par chaque école. Les horaires des écoles devront y figurer.

L'Unsa Education a fait également ajouter un paragraphe mentionnant qu'une charte d'occupation des locaux peut être instituée afin de clarifier le partage des locaux lors des activités périscolaires.

La version définitive sera soumise au CDEN du 4 juillet.

Vote : 3 pour (Unsa et CG) / 9 contre (FSU Ă  cause de la mention de base Ă©lèves, FO, SUD, CGT), la FCPE s'est abstenue.

 

Nouveaux rythmes :

 

Le DASEN a affirmé que toutes les écoles passeraient bien aux 5 matinées à la rentrée 2014 avec 8 ou 9 demi-journées.

4 villes n'ont rien communiquĂ© : Bobigny, Aulnay, Bagnolet, St Ouen. Le DASEN pourrait imposer les horaires.

¼ des villes du département n'a pas encore déposé de projet.

L'Unsa Education déplore le manque de concertation, que l'année supplémentaire n'a pas été mise à profit et que de nombreux collègues ne connaîtront leurs horaires qu'à la veille des congés d'été.

Aucune nĂ©gociation n'a Ă©tĂ© possible lors de ce CDEN. Les Ă©quipes Ă©ducatives ont Ă©tĂ© massivement tenues hors des discussions et leur voix n'a pas Ă©tĂ© prise en compte ; mĂŞme lorsque les collègues ont Ă©mis des avis contraires Ă  l'unanimitĂ©.

 

La réforme des rythmes scolaires qui était apparue à la grande majorité comme indispensable lors de l’appel de Bobigny signé dans cette ville par la plupart des acteurs réunis en CDEN, devient hélas un projet inaccessible à la lecture des projets validés par le DASEN.

 

Ce qui devait faire progresser les Ă©lèves les plus en difficultĂ©s, devient un arrangement financier organisĂ© par des maires, Ă©laborĂ© sans concertation. A quoi a Ă©tĂ© utilisĂ©e l’annĂ©e supplĂ©mentaire qui devait permettre cette dernière ? Du temps de l’élève on vient de passer au temps du maire.

Le DASEN a répondu qu’il ne s’agissait pas des horaires des maires mais de ceux du DASEN.

 

Comment peut-on organiser sereinement une rentrĂ©e dans un dĂ©partement  dĂ©jĂ  si complexe quand un Ă©nième dĂ©lai supplĂ©mentaire est accordĂ© jusqu’au 4 juillet ? Il est inadmissible que nos collègues, les parents, les associations culturelles et sportives ne connaissent les horaires que la veille des congĂ©s d’étĂ©.

 

Beaucoup de nos collègues sont grandement pénalisés car ils découvrent après le mouvement les horaires de leur commune de travail.

L’UNSA Education a demandé à ce que les collègues en situation familiale difficile puissent changer de commune à la rentrée.

L’absence des représentants des maires aux CDEN montre hélas leur peu d’intérêt à communiquer et à débattre sur ce sujet ou leur refus de débattre et d’assumer leur position

 
 
 
 
 
PsyEN