SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Audience chez la Rectrice du 6 février
Article publié le vendredi 7 février 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-UNSA et l'UNSA Education reçus par la Rectrice

Ce jeudi 6 février, une délégation de l'UNSA Éducation Créteil composée de Dominique Di Ponio (UNSA-Education Créteil et 93), José Sanchez (SE-UNSA Créteil), Luc Ferreiro (CHS-CT Académique), Boris Poger (UNSA-Education 77) et Emmanuel Margerildon (UNSA-Education 94) était reçue en audience par Mme la Rectrice, le nouveau secrétaire général de l’académie et son adjointe.

Nous souhaitions aborder avec elle plusieurs sujets d'actualité particulièrement sensibles pour les personnels de notre académie.

Les rythmes scolaires :

L'UNSA Éducation Créteil a demandé à connaître l'organisation de la semaine scolaire qui serait arrêtée dans le cas où des municipalités n'auraient pas transmis de proposition d'organisation.

Dans ce cas de figure, Mme la Rectrice nous a précisé que l'organisation retenue inclurait une fin des cours à 15h45 l'après midi et le choix de la demi-journée de cours travaillée porterait sur le mercredi matin.

Il nous a été confirmé que l'immense majorité des communes de l'académie travaillaient effectivement sur la mise en place de la réforme mais qu’un certain nombre d'entre elles ne souhaite pas transmettre de projets avant les élections municipales.

L'UNSA Éducation Créteil déplore cette situation qui laisse les collègues dans l'incertitude quant à leur future organisation personnelle et professionnelle et leur participation éventuelle au mouvement.

Par ailleurs, nous rappelons notre exigence d'un véritable raccourcissement de la journée scolaire, seule solution acceptable pour l'amélioration des conditions de travail des élèves et des personnels enseignants.

PrĂ©paration de la rentrĂ©e scolaire 2014/2015 dans l'Éducation prioritaire :

Nous avons souhaité avoir sans tarder la liste officielle de tous les établissements retenus pour la mise en place des REP+ en 2014. Nous avons demandé la tenue d'un CTA pour traiter du choix académique des REP+ pour 2014-2015, puisque ces choix n'ont pas été débattus au cours du dernier CTA.

Nous avons soulevé les problèmes spécifiques au 93 avec les DHG collèges dont les réponses aux questions en CTSD n'ont pas levé, loin de là, les doutes et ambiguïtés qui permettent toujours à certains de faire croire que seuls 6 établissements resteraient dans l'Education Prioritaire, les autres perdant tous leurs moyens. Seules des réponses claires de la part de la DSDEN 93 (comme cela a d'ailleurs été fait dans les autres départements) peuvent faire taire ces rumeurs.

Nous demandons en outre que la dotation supplémentaire des établissements qui seront en REP+ en 2014-2015 ne diminue en aucun cas celle des autres établissements de l'Education Prioritaire du département.

Mme la Rectrice a confirmé qu’aucun établissement relevant de l’éducation prioritaire ne verrait ses dotations baisser au profit des nouveaux réseaux REP+ (hormis en cas de baisse d’effectifs et de transferts de divisions vers les nouveaux établissements). La liste des REP+ sera officiellement connue lors des différentes instances. L'idée de la réunion d'un CTA extraordinaire sur le thème de l'Education Prioritaire n'est pas écartée.

Concernant le département de la Seine-Saint-Denis, le rectorat reconnaît que les premiers éléments communiqués pour la prochaine rentrée ont pu être mal accueillis, ces derniers ne sont pas définitifs et seront complétés en terme de dotation. 5 nouveaux collèges ouvriront à la rentrée et à ce jour les sectorisations de ces établissements ne sont toujours pas connues pour certains, par ailleurs ces ouvertures impacteront plus d’une trentaine d’autres collèges qui verront leurs effectifs diminuer et donc logiquement le nombre de leurs divisions.

Pour autant, cela engendre beaucoup de doutes et de troubles dans les Ă©quipes.

Notre délégation a demandé à la Rectrice d’intervenir pour clarifier la situation de ces collèges au plus vite et demande à ce que notre académie bénéficie d’une dotation supplémentaire si les besoins l’exigent.

Il nous a Ă©tĂ© confirmĂ© que les personnels exerçant dans l'Éducation prioritaire ne verront pas leurs indemnitĂ©s supprimĂ©es et que tous les Ă©tablissements qui Ă©taient en Education Prioritaire continueront Ă  bĂ©nĂ©ficier des dispositifs.

Mme la Rectrice a soulignĂ© que le label REP+ constituait une vĂ©ritable chance pour les premiers Ă©tablissements retenus puisqu’il s’agira d’un dispositif adaptĂ© au diagnostic de l’établissement, on y fera du « cousu main Â». En effet d’autres modes de travail, d’organisations pĂ©dagogiques sont Ă  rechercher pour amĂ©liorer les conditions de travail et le bien ĂŞtre des Ă©lèves et des collègues.

Notre délégation a quand même fait part de son inquiétude quant à l’augmentation du nombre d’établissements qui seront classés REP+ à la rentrée 2015 si les moyens de notre académie devaient rester constants.

Nous avons également attiré l’attention du rectorat sur la dégradation des installations de certains établissements du département ce qui entraine une détérioration des conditions de travail de nos élèves et de nos collègues.

L'UNSA Éducation, attachée au principe du socle commun, a alerté le rectorat sur la difficulté à mettre en place le conseil école/collège dans les nouveaux établissements notamment et sera très vigilante quant aux moyens qui seront attribués aux équipes pour lui faire pleinement jouer son rôle.

Nos collègues stagiaires 2014/2015 :

Notre délégation a souhaité que le rectorat porte une attention particulière à la situation de nos collègues stagiaires, nous pensons notamment aux étudiants admissibles qui n’ont pas de classe cette année, pour lesquels nous demandons une décharge de 3heures de cours l’année prochaine s’ils sont stagiaires.

Pour nos futurs collègues stagiaires du 1er degré, ils effectueront l’équivalent d’un mi-temps en classe l’année prochaine et un mi-temps à l’ESPE (école supérieure du professorat et de l’éducation). Leurs berceaux de stage seront principalement des demi-décharges de direction et des mi-temps de collègues. Il n’y aura pas deux stagiaires sur la même classe.

Les CHSCT (comitĂ© hygiène sĂ©curitĂ© et conditions de travail) :

Notre représentant au CHSCT Académique est intervenu pour demander une clarification des rôles joués par les CHSCT Départementaux et le CHSCT Académique et leur périmètre d’intervention géographique. Cette question sera prise en charge par le nouveau secrétaire général de l’académie.

 

 

 
 
 
 
 
PsyEN