SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Education prioritaire, le SE-Unsa93 entendu !
Article publié le jeudi 16 janvier 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Communiqué de Presse du SE-Unsa

Éducation prioritaire : le SE entendu !

Le SE vient de prendre connaissance des nouvelles mesures pour l’éducation prioritaire.

Ces annonces rĂ©pondent aux revendications du SE reçu au ministère fin septembre. Afin de rendre la Seine Saint Denis plus attractive et de stabiliser les Ă©quipes enseignantes, le SE-Unsa avait demandĂ© :

-          un allègement du temps de service pour permettre la concertation et la formation des enseignants,

-          un choc indemnitaire, mieux payer ceux qui travaillent dans les secteurs les plus difficiles.

-          une formation continue dĂ©veloppĂ©e sur le temps de travail afin de s’approprier des dĂ©marches pĂ©dagogiques qui accompagnent et favorisent l’élève comme acteur de sa rĂ©ussite

(Lire ici  le dĂ©tail de nos revendications)

Le ministre nous a entendus !

Les mesures ministérielles, pédagogiques, indemnitaires, de formation, d’accompagnement ou de carrière, amélioreront les conditions d’exercice de nos collègues Elles représentent un effort important pour la Seine Saint Denis qui concentre la difficulté scolaire, la moitié des écoles du département étant classée en ZEP.

Le SE Unsa a Ă©galement  obtenu l’égalitĂ© entre le 1er et second degrĂ© puisque les dĂ©charges de service seront les mĂŞmes.

Par contre, le SE restera vigilant quant aux créations de postes de maitres supplémentaires qui sont nécessaires mais qui ne doivent pas empêcher le retour de l’aide spécialisée (RASED), indispensable pour les élèves les plus en difficulté.

Pour le SE Unsa, au-delà de l’Education nationale, l’effort doit porter sur la mixité sociale des quartiers pour sortir de la ghettoïsation présente en Seine Saint Denis.

Nous restons maintenant très attentifs quant à la mise en application de ces mesures sur le terrain.

Bondy, le 16 janvier 2014

Isabelle Guigon

Secrétaire départementale

 

 
 
 
 
PsyEN