SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Des rythmes et de la cohérence
Article publié le vendredi 8 novembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

     Les exigences du SE Unsa : Des rythmes et  de la cohĂ©rence

Depuis des annĂ©es, la quasi-totalitĂ© des organisations syndicales ont bataillĂ© pour la suppression de la semaine de 4 jours. Ce combat a, petit Ă  petit, fĂ©dĂ©rĂ© de nombreuses  associations d’élus, de parents, des associations complĂ©mentaires de l’école, pour tendre vers cet objectif commun, dĂ©passant ainsi des intĂ©rĂŞts particuliers souvent contradictoires.

En octobre 2010, toutes ces organisations dont le SE-Unsa et l’Unsa Education ont signé l’appel de Bobigny pour un rythme scolaire favorisant les apprentissages des élèves.

Aujourd’hui tout n’est pas parfait

Des difficultĂ©s dans la mise en place de cette nouvelle organisation persistent notamment en maternelle, dans le partage des locaux et l’organisation des APC qui n’a pas toujours Ă©tĂ© bien pensĂ©e.

Cela étant dit, il nous semble difficile d’évaluer la portée réelle de cette réforme après seulement quelques semaines de classe. Des collègues nous font remonter d’ailleurs que des aménagements avaient déjà eu lieu depuis la rentrée.

Nous restons particulièrement critiques vis-Ă -vis de rythmes qui n’en sont pas (journĂ©es aussi longues qu’avant, rĂ©partition dĂ©sĂ©quilibrĂ©e, pause mĂ©ridienne trop longue…) et sont donc des dĂ©rogations. Le SE-UNSA 93 continuera Ă  aller rencontrer les mairies afin d’empĂŞcher ces dĂ©rives.  

                                                    

Le SE-UNSA exigeant

Aux côtés des équipes, nos militants ferraillent pour mettre en place, ici une aide à l’organisation, là une médiation avec les élus, les parents, ailleurs la tenue du comité de suivi.

Cette instance de concertation doit permettre d’apporter des réponses précises aux enseignants qui rencontrent des difficultés dans l’élaboration des projets éducatifs dans leur école.

Le SE-UNSA attentif et Ă  l’écoute des collègues qui n’osent s’exprimer : en effet, Ă  Aubervilliers et Ă  Bondy des collègues nous font part de pressions subies pour ne pas assurer le temps pĂ©ri Ă©ducatif  et/ou  d’organisations des APC imposĂ©es par un petit nombre de collègues très influents mais pas pour autant reprĂ©sentatifs. Il est tout Ă  fait regrettable que certains groupes empĂŞchent certains collègues de s’exprimer.

Aujourd’hui, des mouvements disparates se mettent en place ici ou là, demandant le retrait du décret sur les rythmes.

Aucune proposition alternative constructive n’est faite. Comme chaque année, la rentrée 2013 a apporté son lot de difficultés et de crispations. Cela dit, le SE-Unsa refuse de cautionner un retour à la semaine de 4 jours et ses effets dommageables pour les élèves. Il ne peut signer un Appel de Bobigny un jour et affirmer le contraire le lendemain.

Fidèles à notre méthode, nous préférons la concertation et le dialogue social pour obtenir des avancées substantielles pour les collègues tout en respectant l’intérêt des enfants.

Le SE-UNSA au côté des collègues

Le SE-UNSA93 porte depuis un an des propositions auprès des dĂ©putĂ©s du dĂ©partement et du ministère afin d’amĂ©liorer les conditions d’exercice des enseignants du 93. Ces propositions portent sur quatre sujets essentiels : la reconnaissance du travail spĂ©cifique dans les zones difficiles en terme d’augmentation, de rĂ©duction du temps de travail devant les Ă©lèves dans ces mĂŞmes zones, de permutations et de formation initiale et continue.

L’équipe du SE Unsa 93

 
 
 
 
PsyEN