SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Le SE UNSA 93 interpelle le DASEN
Article publié le vendredi 4 octobre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les écoles n’entrant dans la réforme des rythmes qu’à la rentrée 2014 se penchent actuellement sur son organisation.
La prĂ©cipitation doit ĂŞtre Ă©cartĂ©e. C’est pourquoi le SE-Unsa a adressĂ© un courrier au DASEN de  Seine Saint Denis pour que le temps de la concertation soit respectĂ©.
De plus, dans le cadre du nécessaire dialogue réaffirmé par le ministère, le SE-Unsa a rappelé l’existence du comité de suivi départemental des rythmes et exigé sa réactivation.
Il est trop tôt pour parler de bilan mais les difficultés rencontrées ça et là ne peuvent pas être occultées. C’est bien au sein de ce comité de suivi qu’elles doivent faire surface et qu’une régulation doit être proposée.

Le SE-UNSA insiste sur deux points qui lui semblent essentiels :
- L'école maternelle : le manque de prise en compte de sa spécificité et de son (très) jeune public.
Il est impératif que soit amélioré nombre d'organisations actuelles : les besoins sont spécifiques, les rythmes aussi.
Trop d'organisations du temps scolaire à l'école maternelle aboutissent pour l'instant à des effets contraires à ceux souhaités.
Le SE-UNSA a déjà insisté sur l'allongement de la pause méridienne, mais le système deux jours courts, deux jours longs ne semble pas non plus opportun, notamment pour les élèves les plus jeunes.

-Les propositions des enseignants : la parole des personnels de terrain que nous sommes doit ĂŞtre prise en compte! Les IEN ont un rĂ´le capital Ă  jouer dans la mise en place des nouveaux rythmes. Ils doivent ĂŞtre Ă  l'Ă©coute de ceux qui vivent l'Ă©cole au quotidien.

Une réforme d'ampleur demande du temps. Soit. Les ajustements, à la marge ou importants, doivent être faits. L'expérience de 2013-2014, malheureuse pour certains, plus heureuse pour d'autres, doit servir à la préparation de la rentrée 2014-2015.

Le SE-Unsa, parce qu’il est exigeant pour le changement est aux côtés des collègues pour que rien ne soit construit dans la précipitation.

 
 
 
 
PsyEN