SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Education prioritaire : les ECLAIR ne doivent pas remplacer les RAR !
Article publié le dimanche 16 janvier 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa s’opposera à toute décision qui conduirait à la disparition des RAR au moment où ce dispositif commence à porter ses fruits. Le bilan national des RAR que vient de publier le ministère de l’Education nationale met en avant des « premiers résultats positifs ». Quant au rapport de l’IGEN de 2009, il salue l’émergence de nouvelles professionnalités aux apports importants pour le fonctionnement pédagogique des réseaux, les professeurs-référents. Il serait contreproductif de déstabiliser un dispositif qui fait ses preuves en imposant une nouvelle logique aux effets non encore évalués. Rappelons que l’expérimentation CLAIR a débuté à la rentrée 2010.

Le SE-Unsa s’opposera d’autant plus au remplacement des RAR par les ECLAIR* qu’il ne partage pas les principes qui fondent le nouveau dispositif. Il dénonce la transformation d’une politique de réussite scolaire en une politique plus sécuritaire. Il dénonce également les confusions dans les missions et les dérégulations mises en œuvre dans le cadre de ce programme en matière de gestion des personnels. Il exige le respect du vote des conseils d’administration qui se sont prononcés contre l’entrée dans cette dangereuse expérimentation.

A compter de la rentrée, si le dispositif CLAIR était étendu aux écoles comme annoncé, ce seraient près de 249 collèges et 1 725 écoles des réseaux d’éducation prioritaires qui basculeraient sous statut dérogatoire. Sans aucune plus-value, puisque, si on en juge par cette année scolaire, les moyens supplémentaires accordés aux RAR ne seront pas abondés mais transformés.

Le SE-Unsa n’est pas un syndicat frileux. Il sait que des changements sont indispensables pour que le service public d’éducation remplisse mieux ses missions. Mais ces changements nécessaires ne passent pas par la réduction des moyens, la dérégulation et l’autonomie incontrôlée. Pour le SE-Unsa, le ministre ferait fausse route s’il persistait dans cette direction.

*Ecoles, collèges et lycées pour l’innovation, l’ambition et la réussite

 
 
 
 
ALC