SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
déclaration du SE-Unsa au CTSD du 28 juin 2013
Article publié le mercredi 3 juillet 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Déclaration de l’UNSA Éducation
au comité technique de Seine-Saint-Denis
du 28 juin 2013

Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale,

Avant l’ordre du jour, je commencerai par les bonnes nouvelles.

Concernant les emplois aidés destinés à l’éducation nationale, sur la nouvelle enveloppe de 30.000 emplois, 10.000 seront fléchés sur l’aide aux directeurs d’école.

Le SE-unsa se félicite de cette annonce faite à la suite de notre dépôt d’alerte sociale.

Pour l’UNSA-Education, il est maintenant indispensable que l’implantation de ces emplois fasse l’objet de discussions pour qu’un maximum d’écoles puissent en bénéficier.

Le SE-Unsa a également signé le protocole d'accord qui acte les priorités du ministère de l'Education Nationale en matière catégorielle.

Deux de ces mesures d'équité entreront en vigueur dès la rentrée prochaine :

  • Le montant initial de l’ISOE du premier degrĂ© est fixĂ© Ă  400 euros par an.

  • La hors-classe des professeurs des Ă©coles augmentera de 50% chaque annĂ©e pour atteindre 7%.

Concernant l’ISOE du premier degré, le SE-Unsa réitère sa demande pour qu’avant la fin du quinquennat, son montant atteigne un niveau identique à celle du second degré, à savoir 1 200 euros annuels.

Pour le SE-Unsa, ce calendrier confirme la priorité donnée à l’Education par le gouvernement, et cela malgré un contexte économique difficile.

Pour en revenir Ă  l’ordre du jour :

Cette année scolaire, la dernière préparée par Monsieur Chatel, s’achève. Elle doit marquer la fin d’une politique éducative qui a conduit notre Ecole dans une impasse.

Avec une dotation positive de 150 postes, notre département doit préparer la rentrée 2014.

Vous avez fait du remplacement, une priorité départementale (60 postes sur les 150).

Nous saluons cet effort car l’annĂ©e 2012-2013, encore placĂ©e sous le dogme du « non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux», a Ă©tĂ© calamiteuse. Nous espĂ©rons que cela sera suffisant dans notre dĂ©partement oĂą le non-remplacement est devenu petit Ă  petit la règle y compris pour les congĂ©s longs.

Conformément à la volonté politique présidentielle, vous créez 16 classes spécifiques pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans. Là encore, nous nous félicitons de ce choix. La pertinence de ce type d’accueil en milieu défavorisé n’est plus à prouver. Nous attendrons impatiemment les années suivantes pour voir une augmentation significative de la scolarisation des tous petits dans notre département.

Il vous reste donc 74 postes pour assurer le maintien des seuils d’ouverture/fermeture dans les écoles de Seine-Saint-Denis, seuils auxquels nous sommes très attachés.

Nous avons dénombré, sur la base de vos propositions d’ajustement, 47 classes de plus qu’à la rentrée 2013 et 3 ouvertures réservées (OR élém à Epinay, OR mater à Romainville et OR élém à Rosny) soit 50 postes.

Nous souhaiterions savoir comment vous utiliserez les 24 postes restants.

Nous avions avancĂ© le nombre de 78 Ă©lèves en attente d’affectation spĂ©cialisĂ©e au groupe de travail la semaine dernière. Avez-vous d’autres remontĂ©es de terrain ? Au regard de cette liste, pensez-vous pouvoir augmenter les mesures en faveur de l’ASH ?

Pour le Se-Unsa, nous souhaitons qu’un maximum de ces postes soient positionnĂ©s dès aujourd’hui de façon Ă  ce que les Ă©coles puissent prĂ©parer sereinement la rentrĂ©e scolaire. Les situations « Ă  suivre Â» (60 = 29 AS  et 31 AS  sont encore nombreuses et nous en demandons leur rĂ©examen au plus prĂ©s en particulier dans les ZEP et AZ 2.

Nous demanderons également le réexamen des écoles où une fermeture ou l’annulation d’une ouverture provoque le dépassement du seuil d’ouverture.

Pour finir, au-delĂ  de ces chiffres, nos inquiĂ©tudes rĂ©sident dans le problème de recrutement des personnels de notre dĂ©partement qui pâtit d’un manque d’attractivitĂ©. En d’autres termes, pourrez vous mettre un moyen humain devant chaque poste ouvert ?

Monsieur le Directeur, à notre place d’organisation syndicale indépendante, nous sommes prêts à un dialogue réel, approfondi, franc et courtois.

Merci de votre attention.

David Giri

Délégué unsa-éducation 93

 
 
 
 
ALC