SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Suppression des allocations : injuste et inefficace
Article publié le lundi 24 janvier 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
La politique du bâton, pour le SE-Unsa c’est toujours non !
 

Le SE-Unsa s’élève contre la politique de sanction, de stigmatisation et l’instrumentalisation, incarnée par le décret d’application de la loi Ciotti sur l’absentéisme et la suppression des allocations familiales.
 
Considérer l’absentéisme comme un « fléau » témoigne de la volonté de camoufler les vrais problèmes d’un système éducatif qui laisse plus de 150 000 jeunes sortir sans qualifications. Ce sont pourtant eux qui seront pour beaucoup, demain, les « absentéistes » de la vie professionnelle et citoyenne.
 
Pointer du doigt les "absentéistes" et leurs familles, montre qu’une nouvelle fois, avec cette vieille ficelle des « classes dangereuses », le gouvernement fait le choix de la stigmatisation. Il s’agit finalement d’instrumentaliser l’École pour détourner l’attention de l’opinion sur l’incapacité de la majorité à faire face aux problèmes sociaux qui minent notre société.
 
Le comble est que cette insupportable politique du bâton se révélera aussi inefficace qu’injuste car elle frappera durement et aveuglement des familles déjà en souffrance.
 
La question de l’absentéisme mais aussi du décrochage scolaire nécessitent un travail sérieux associant et mobilisant tous les acteurs de l’École, mais aussi ceux des associations, des collectivités, de la justice… Las, cette loi et ce décret seront dans la droite ligne de ce qui devient un leitmotiv présidentiel : à chaque problème, sa sanction.

 

Le SE-Unsa condamne cette dérive. La jeunesse, comme l’École méritent mieux que cette politique du tout répressif et de la poudre aux yeux.

 
 
 
 
PsyEN