SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
compte rendu des rythmes Ă  Bondy
Article publié le mercredi 27 février 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Compte rendu du SE Unsa au sujet des rythmes scolaires Ă  Bondy : Rencontre avec la municipalitĂ© le jeudi 21 fĂ©vrier 2013

 

Le SE Unsa a été reçu par le maire adjoint à l’enseignement, la maire adjointe à la culture et celle de la petite enfance ce jeudi 21 février 2013.

 

Le SE Unsa a fait part de sa position sur les rythmes scolaires rappelant la signature de l’appel de Bobigny en  octobre 2010 par diffĂ©rents syndicats (Se Unsa, Snuipp, FSU, CFDT…) les associations d’éducation populaire, les Ă©lus locaux, les  parents d’élèves, les mouvements pĂ©dagogiques,  projet Ă©ducatif qui prĂ©sentait les grands axes d’un projet national pour l’enfance et la jeunesse.

 

Pour le SE Unsa, les rythmes, ce n’est pas sans nous !
La réforme des rythmes écrase la loi d’orientation et cristallise l’exaspération d’une profession éreintée par le dernier quinquennat. Pourtant après 5 années d’une semaine Darcos décriée, il est nécessaire d’avancer. Pas n’importe comment ! C’est pourquoi le SE-Unsa exige que des garanties soient données aux enseignants déjà sous pression.

Le dĂ©cret permet aux enseignants de peser sur les choix locaux d’organisation de la semaine de chaque Ă©cole et Le conseil d’école doit ĂŞtre  force de propositions.

 

Le SE Unsa 93 a réaffirmé que ce projet ne pourra être réussi que s’il a l’accord des partenaires de la communauté éducative.

Nous avons Ă©galement  rappelĂ© que cette rĂ©forme doit ĂŞtre faite pour que les rĂ©sultats des Ă©lèves augmentent et dans leur intĂ©rĂŞt mais sans dĂ©grader les conditions de travail des enseignants.

 

La section du SE Unsa 93 est opposĂ©e aux pauses mĂ©ridiennes longues, au delĂ  de deux heures pour les raisons suivantes :
- les 3h des chrono biologistes s'entendent avec un temps de repos et un
repas pris dans le calme à la maison. Une majorité d’élèves restent à la cantine et le temps collectif n’est pas reposant.
- quelles activitĂ©s sur la pause mĂ©ridienne quand l'Ă©cole est loin du conservatoire, loin d'un gymnase et qu'il ne reste que le prĂ©au ( s’il y en a un) et la cour ?
- De plus se pose la problĂ©matique du partage des locaux : Ce sera compliquĂ© d'utiliser les salles de classe car les Ă©lèves laissent leur matĂ©riel scolaire en place le midi. Pour les enseignants qui souhaitent travailler sur place, il n'existe pas toujours de salle des profs comme dans les collèges. Parfois les salles des maitres font seulement quelques m² et sans connexion internet.

- On ne peut pas demander aux enseignants de venir une matinée supplémentaire par semaine et de terminer à la même heure tous les soirs.

 

Le SE Unsa 93 estime que la deuxième proposition (8h30/11h30- 13h30/15h45) est celle qui remporte majoritairement l’avis des enseignants.

En effet, les parents sont favorables Ă  une entrĂ©e  Ă  l’école Ă  8h30.
D’une part elle permet une réduction de la journée d’enseignement pour les élèves.

D’autre part, les activités péri éducatives proposées après 15h45 permettront la prise en charge des élèves après la classe.

Mais plusieurs inquiĂ©tudes demeurent :

Aurons-nous suffisamment d’animateurs pour assurer ces activitĂ©s pĂ©ri Ă©ducatives ?
- les enseignants les plus expérimentés et les directeurs pourraient demander à
changer de poste et de ville, Bondy n'aurait alors que des jeunes professeurs sans expérience.
- Certains enseignants pensent que la consultation est fictive et que tout est déjà décidé.

- la mairie aura t-elle les moyens financiers de faire perdurer les activitĂ©s pĂ©ri Ă©ducatives après 2013/14 ?

Nous demandons également un suivi de ce projet, des réunions régulières de façon à le réguler, l’améliorer dans le temps.

A nos questions, les Ă©lus rĂ©pondent :

- le projet avec une pause méridienne trop longue ne reçoit pas d’avis favorable à leur connaissance.

- Les animateurs permanents de la ville et qui ne travailleront plus le mercredi matin, seront déployés sur les nouveaux horaires pour les activités péri éducatives. Des recrutements vont avoir lieu pour septembre.

- La consultation n’est pas fictive, la mairie tiendra compte des votes et des arguments développés lors des rencontres avec les partenaires.

- Un comité de suivi et de pilotage sera mis en place, les enseignants pourront y participer.

- Des études avec les différents services (enfance culture) sont actuellement faites pour la mise en place des activités péri éducatives.

- Les élus locaux militeront pour obtenir la pérennisation des aides de l’Etat.

Des moyens financiers seront dégagés par la ville, ce sont là des choix politiques locaux.
- la mairie est dĂ©cidĂ©e Ă  mettre en place la rĂ©forme pour la rentrĂ©e 2013 et informe que la dĂ©cision finale sera actĂ©e après dĂ©pouillement de la consultation et après les entrevues avec la communautĂ© Ă©ducative, associations de parents,  syndicats enseignant et personnels communaux. Elle communiquera après le 31 mars sur ce projet et l’organisation de la journĂ©e.

 

Ne pas laisser les autres dĂ©cider sans nous, c’est tout l’enjeu !


Le SE-Unsa met un ensemble d’outils Ă  la disposition des Ă©quipes  pour les aider Ă  mener les conseils d’école sur les rythmes et aboutir Ă  une proposition qui tienne compte de leur avis.

A partir de ces propositions, le SE-Unsa pourra soutenir les projets d’organisation des équipes auprès des DASEN, seuls compétents pour arrêter les horaires de chaque école.

N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions ou difficultés :93@se-unsa.org

 

Retrouvez les fiches pratiques du SE-Unsa en cliquant  ici !

 

 
 
 
 
PsyEN