SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
MaĂ®tres supplĂ©mentaires : projet de circulaire
Article publié le vendredi 7 décembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

MaĂ®tres supplĂ©mentaires : projet de circulaire Ă  amĂ©liorer

Mesure-phare de « la prioritĂ© Ă  l’école primaire Â», l’affectation de plus de maĂ®tres que de classes dans les Ă©coles qui connaissent un nombre important d’élèves en difficultĂ©, fait l’objet d’une circulaire en cours d’élaboration. Le SE-Unsa a Ă©tĂ© reçu au ministère le 5 dĂ©cembre pour en discuter .

1800 postes devraient ĂŞtre crĂ©Ă©s Ă  la rentrĂ©e 2013 dans ce cadre. A terme, ce sont 7000 postes nouveaux qui relèveront de ce dispositif. Tous les postes supplĂ©mentaires dĂ©jĂ  implantĂ©s seront Ă©galement concernĂ©s par une « nouvelle approche  de l’utilisation de ces moyens supplĂ©mentaires Â», pour reprendre l’expression de nos interlocuteurs.

Les postes seront implantĂ©s « en Ă©ducation prioritaire ou dans des Ă©coles repĂ©rĂ©es localement comme ayant des besoins similaires Â». Ce sont les DASEN, avec l’aide des IEN, qui Ă©tabliront la liste des Ă©coles susceptibles de bĂ©nĂ©ficier de cette mesure. Les Ă©coles retenues le seront sur la base de leur projet pĂ©dagogique. Les CTSD seront consultĂ©s.

Les objectifs :

L’objectif est l’acquisition par tous les Ă©lèves du socle commun. L’action devrait ĂŞtre centrĂ©e « prioritairement sur la rĂ©ussite scolaire en français et mathĂ©matiques Â». Le SE-Unsa a soulignĂ© qu’une approche strictement disciplinaire pouvait ĂŞtre rĂ©ductrice et qu’il Ă©tait plus intĂ©ressant de viser la maĂ®trise des langages qui peut ĂŞtre atteinte par des activitĂ©s pĂ©dagogiques variĂ©es.

Surtout, l’action des maîtres supplémentaires doit être clairement distinguée de l’aide spécialisée apportée par le RASED. La rédaction doit être impérativement revue en ce sens. Le cabinet s’y est engagé.

Les mises en Ĺ“uvre :

C’est le projet de l’équipe pédagogique qui définit les modalités d’utilisation de ce moyen supplémentaire. Ce projet, rédigé sous l’autorité du directeur, validé par l’IEN est inscrit dans le projet d’école.

Le projet de circulaire privilĂ©gie l’intervention du maĂ®tre supplĂ©mentaire dans la classe mais n’exclut pas d’autres formes : prise en charge de groupes d’élèves en fonction de leurs besoins, mise en Ĺ“uvre de modes d’organisation pĂ©dagogique en Ă©quipe en cohĂ©rence avec l’esprit des cycles. Les missions de coordination sont cependant explicitement exclues.

L’affectation des maîtres :

Ce paragraphe entre en contradiction avec les propos de nos interlocuteurs sur la nĂ©cessitĂ© de ne pas penser le maĂ®tre supplĂ©mentaire comme un maĂ®tre diffĂ©rent des autres maĂ®tres de l’équipe. Alors, pourquoi Ă©voquer la notion de poste flĂ©chĂ© ? Pourquoi parler de « professeurs des Ă©coles volontaires ayant fait la preuve de leurs compĂ©tences Â»? Les maĂ®tres dĂ©jĂ  prĂ©sents dans l’école peuvent ĂŞtre intĂ©ressĂ©s par ces missions. Devront-ils demander leur affectation sur ce poste flĂ©chĂ© Ă  la pĂ©rennitĂ© mal assurĂ©e ? On voit bien toutes les difficultĂ©s que peut gĂ©nĂ©rer ce flĂ©chage. Pour le SE-Unsa, ces postes ne peuvent pas relever d’un quelconque profilage. L’ensemble de l’équipe doit ĂŞtre impliquĂ© dans les nouveaux modes d’organisation et doit bĂ©nĂ©ficier d’une formation continue et d’un accompagnement de qualitĂ©.

La version stabilisée de la circulaire sera connue rapidement. Les projets devront être élaborés en janvier-février pour permettre l’implantation des postes lors de l’élaboration de la carte scolaire.

 

 
 
 
 
 
PsyEN