SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Langues vivantes au bac
Article publié le vendredi 23 novembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Langues Vivantes au Bac : le SE-Unsa interpelle le ministère !

Article publié le jeudi 22 novembre 2012.

Les nouvelles modalités d’évaluation des langues vivantes au Baccalauréat font déjà des vagues.

Dans toutes les acadĂ©mies, les collègues sont sollicitĂ©s pour proposer des sujets en plus ou moins grand nombre. Ces sujets doivent ĂŞtre rapidement envoyĂ©s Ă  l’Inspection pour validation. Les enseignants sont mis en difficultĂ©  par un cadrage insuffisant. Les formes et les exigences demandĂ©es peuvent varier selon les langues et les acadĂ©mies.

Par ailleurs, ces épreuves qui se dérouleront dans les établissements occasionneront une augmentation de la charge de travail des enseignants. L’évaluation individuelle de l’expression orale ne peut se faire seulement dans le cadre de la classe et des cours habituels. Ce temps de travail supplémentaire doit être indemnisé.

Face à ces difficultés, le SE-Unsa a écrit au ministère pour lui demander de recadrer les choses par :

  • la mise en place d’une banque nationale de sujets, comme il en existe, par exemple, pour les Ă©preuves de capacitĂ©s expĂ©rimentales de SVT et Physique-Chimie.
  • l’indemnisation du temps de travail supplĂ©mentaire liĂ© Ă  ces Ă©preuves sur la base de l’indemnisation des Ă©preuves orales du baccalaurĂ©at.

L’évaluation des compétences d’expression et de compréhension orales des élèves sont cruciales pour les langues vivantes. Ces épreuves doivent se dérouler dans les meilleures conditions possibles, pour les élèves comme pour les enseignants.

 

 
 
 
 
 
PsyEN