SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
E = G ?
Article publié le mardi 13 novembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Rased : E = G ?

Article publié le lundi 12 novembre 2012.

Lors de la publication du rapport sur la Refondation, chacun a pu constater l’absence de rĂ©fĂ©rence Ă  l’intervention des aides specialisĂ©es au sein de l’école. Le SE-Unsa s’en est Ă©mu et a interpelĂ© le ministre lors des journĂ©es de discussion qui ont suivi. Il nous a alors Ă©tĂ© annoncĂ© qu’un « rapport sur les RASED Â» avait Ă©tĂ© demandĂ© Ă  l’Inspection GĂ©nĂ©rale et servirait de base de discussion quant Ă  l’organisation des aides spĂ©cialisĂ©es. 

Dans son rapport sur la mission « Enseignement scolaire Â» du PLF 2013 pour la commission des Finances de l’AssemblĂ©e nationale rendu public le 6 novembre 2012, la dĂ©putĂ©e Carole Delga (SRC, Haute-Garonne) note que « la similaritĂ© des actions menĂ©es au titre de l’assistance psychologique et des aides Ă  dominante rĂ©Ă©ducative rend leur division superflue Â» et souligne « Ă  ce titre Â» que « la fusion envisagĂ©e par le gouvernement des maĂ®tres E et G conduirait Ă  renforcer la cohĂ©rence du dispositif Â».

Pour le SE-Unsa, deux problèmes se posent, un sur la forme, l’autre sur le fond : 

  • Sur la forme : la commission n’a pas jugĂ© utile d’auditionner les organisations syndicales et les organisations professionnelles (Fname, Fnaren, etc...) contrairement Ă  la commission MĂ©nard qui avait Ă  se pencher sur le volet handicap et qui a d’ailleurs repris un grand nombre de nos remarques dans son rapport.

  • Sur le fond : on sent derrière tout cela une mĂ©connaissance du fonctionnement des RASED et des professionnels prĂ©sents, adossĂ©e Ă  une volontĂ© d’aller vite. 

Le SE-Unsa refuse cette vision de la fonction d’enseignant spĂ©cialisĂ©. Les options de formation dĂ©finissent des missions auprès des Ă©lèves et des Ă©quipes qui, dans leur complĂ©mentaritĂ©, assurent une cohĂ©rence professionnelle. Pour nous, la "fusion" est impossible sans une redĂ©finition complète des rĂ´les qui ne peut l’être sans une large concertation. 

Le SE-Unsa a donc rĂ©agi d’abord en s’assurant auprès du ministère que des dĂ©cisions n’aient pas dĂ©jĂ  Ă©tĂ© prises et en dĂ©nonçant la mĂ©thode, mĂ©thode que nous avons tant dĂ©criĂ©e ces 5 dernières annĂ©es. Le ministère nous assure attendre le rapport de l’Inspection gĂ©nĂ©rale avant la fin de l’annĂ©e 2012 pour faire des propositions. Dont acte. Les dĂ©parts en formation qui devraient ĂŞtre rapidement connus seront un signe de l’importance accordĂ©e Ă  ces professionnels et de leur apport incontestable Ă  la rĂ©ussite des Ă©lèves. 

Quant Ă  la mĂ©thode, il n’est pas acceptable qu’un rapport parlementaire et une dĂ©pĂŞche de presse soient les sources d’information de la profession. 

Le changement, oui mais pas sans nous !

 

 

 
 
 
 
ALC