SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Réactions de nos adhérents
Article publié le vendredi 19 octobre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

SE Unsa 93 : 19 octobre 2012 / RĂ©actions de nos  adhĂ©rents suite aux annonces sur les rythmes scolaires

Le SE Unsa est le premier syndicat à avoir vivement réagi dès mardi dernier aux propositions du ministre lors des discussions sur la refondation. Christian Chevalier, secrétaire générale du SE Unsa a mis les pieds dans le plat en avançant nos propres propositions.

Vous trouverez ci-dessous les différentes réactions des adhérents de l’Unsa 93 reçues à la section SE Unsa 93.

Colère : Les collègues sont en Ă©bullition ! Ils ont le sentiment d’être les dindons de la farce, ceux qui compensent l’incapacitĂ© des communes Ă  prendre en charge financièrement les Ă©lèves, le sentiment d’être considĂ©rer comme une variable d’ajustement sans mĂŞme tenir compte du bienfait des enfants. Travailler plus pour gagner moins ! 25 heures au lieu de 24 devant la classe entière. Les adhĂ©rents aspiraient Ă  une vĂ©ritable journĂ©e raccourcie pour les Ă©lèves.

La journée allégée est un leurre puisque elle ne l’est pas ni pour les enfants ni pour les enseignants. Même réaction du côté de la FCPE.

Conditions de travail : Elles seront dĂ©gradĂ©es et la fatigue plus importante.

On Ă©conomise sur notre dos : Economies pour les communes qui n'auront plus Ă  payer les heures d'Ă©tude et les animateurs le mercredi matin, et Ă©conomies pour les parents qui travaillent le mercredi. Cette rĂ©forme nous ignore totalement, et pour les Ă©lèves, on se demande...

Organisation des heures : On ne comprend pas : comment terminer Ă  16h30 en commençant le matin Ă  8h30 et  avec 5h30 de service dans la journĂ©e ?

Une demi-heure  retirĂ©e des activitĂ©s qui contribuent Ă  la cohĂ©sion de classe (activitĂ©s physiques et culturelles) pour la confier Ă  des intervenants en fin d'après-midi. Sans parler des Ă©carts entre les communes riches qui auront les moyens de proposer des activitĂ©s de qualitĂ© et les autres.

 

PrĂ©paration pĂ©dagogique : Si nous travaillons tous les jours de la semaine y compris le mercredi après midi pour les rĂ©unions, quand les enseignants pourront ils prĂ©parer la classe ?

Ne risque t-on pas d’aboutir Ă  une pĂ©dagogie du BLED par manque de temps de prĂ©paration ?

Un temps de préparation des enseignants se reportera d'autant plus sur le week-end.

AttractivitĂ© du mĂ©tier : Alors que le nombre des candidats aux concours est en baisse, comment attirer des enseignants, en particulier dans le 93, avec ces rythmes scolaires ?

Travail diffĂ©renciĂ© : A quel moment le travail en petit groupe pourra-t-il se faire ? et comment ?

Quid des deux heures ( 25 +2=27)  ? Est ce que maintenant on travaillera le mercredi après midi pour assister aux diffĂ©rentes rĂ©unions (conseils, animation pĂ©da…)?

Et la formation continue, quand aura-t-elle lieu ?

Aspect matĂ©riel : Beaucoup d’écoles n’ont pas de prĂ©aux ou de salles pour la pause mĂ©ridienne qui se dĂ©roule souvent Ă  l’extĂ©rieur et qui est source de fatigue pour tous et cette pause ne doit pas durer plus de 2h00 dans l’intĂ©rĂŞt des Ă©lèves!

ISOE : Le SE Unsa revendique toujours l’ISOE, l’indemnitĂ© de suivi et d’orientation des Ă©lèves,  mais elle ne doit pas servir de prĂ©texte Ă  accepter n’importe quoi !

Devoirs : Alors qu’ils sont interdits depuis 1956, sont-ils lĂ©galisĂ©s ? Quid des devoirs Ă  la maternelle ? Les collègues feront classe jusqu’à 16h30 comme d’habitude. Comment faire des devoirs avec la classe entière?

Baisse du pouvoir d’achat : Ici s’exprime l'inquiĂ©tude liĂ© Ă  la perte de salaire concernant l'Ă©tude, et la nĂ©cessitĂ© de faire garder les enfants le mercredi matin et donc des frais supplĂ©mentaires de transport.

Rased : Aucune information sur leur devenir, forte inquiĂ©tude des collègues.

Les adhĂ©rents du SE Unsa expriment un fort ressenti, et certains d’entre eux demandent s’ils doivent commencer Ă  Ă©conomiser en vue d’une longue grève. D’autres rĂ©clament une manifestation ! La dĂ©ception est forte et s’accentue !

Encore une fois la montagne accouche d'une souris... Quand on a de l'ambition il faut s'en donner les moyens. Et ça n'est pas en demandant encore plus de sacrifices aux "sous-profs" du premier degré que ça va marcher.

Les hussards noirs sont de plus en plus verts dans cette histoire...
Attention monsieur le Ministre, descendez de votre petit nuage... la colère monte !

Le SE-Unsa demande que s’ouvrent de vraies négociations. Le SE Unsa défendra notre projet face au ministre. Les lignes doivent bouger durant ce temps.

Le SE Unsa sera à nouveau reçu aujourd’hui par le ministre à ce sujet.

Le SE Unsa 93 vous tiendra informé.

 
 
 
 
PsyEN