SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Revalorisation, et les autres ?
Article publié le vendredi 20 janvier 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

A compter du premier février 2012, les enseignants et personnels d’éducation des échelons trois, quatre et cinq seront concernés par une revalorisation. Les indices de ces échelons augmenteront comme le montre le tableau ci-dessous. Les agrégés ne sont pas concernés par la mesure.
CLASSE NORMALE    Indice majorĂ©    Traitement brut mensuel
Ă©chelon 3    432 (auj : 410)    2 000,29 € (auj : 1 898,41)
Ă©chelon 4    445 (auj : 431)    2 060,48 € (auj : 1 995,65)
Ă©chelon 5    458 (auj: 453)    2 120,67 € (auj : 2 097,52)
Néanmoins, le procédé appelle quelques remarques :
•        un quart seulement des personnels est concernĂ©
•       cette mesure conduit Ă  un resserrement de la grille de rĂ©munĂ©ration et donc produira un tassement lors du passage au 6e Ă©chelon
Cette revalorisation, pour intéressante qu’elle soit, ne saurait occulter le fond du problème salarial. : l’augmentation de la valeur du point d’indice, mesure concernant l’intégralité de la profession. Pour l’Unsa, c’est un point incontournable. Enfin, n’oublions pas que la feuille de paye de janvier enregistrera une baisse sensible du traitement due à l’augmentation
•       des prĂ©lèvements pour  pension
•       de l’assiette de calcul des CSG et CRDS
•       des cotisations mutuelles pour cause de  taxation supplĂ©mentaire
Ainsi, cette revalorisation a minima, injuste dans son principe et très insuffisante dans sa portée, ne saurait occulter le retard considérable pris depuis dix ans en matière salariale.
Le SE-Unsa réitère son exigence d’ouverture immédiate de négociations pour maintenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires.
 

 
 
 
 
PsyEN