SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
Compte-rendu de la CAPD du 9 janvier 2012
Article publié le vendredi 13 janvier 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

DĂ©claration liminaire CAPD du 9 janvier 2012

Monsieur l’inspecteur d’académie,

Le SE UNSA vous adresse tous ses vœux 2012 ainsi qu’aux personnels de l’inspection académique.

Nous avons Ă©galement une pensĂ©e Ă©mue pour les victimes de la politique du gouvernement, en particulier nos Ă©lèves en difficultĂ© qui seront de moins en moins aidĂ©s suite encore aux futures suppressions de postes de maitres E, puisqu’il vous ait demandĂ© d’ optimiser les RASED,  aux enfants de moins de 3 ans qui n’auront plus droit Ă  une scolarisation alors que l’on connaĂ®t les effets bĂ©nĂ©fiques pour les Ă©lèves de milieux dĂ©favorisĂ©s, aux enseignants qui seront de moins en moins remplacĂ©s puisque ce sont ces emplois qui seront encore dĂ©truits. Nous pensons aussi aux  personnels administratifs (400 suppressions de postes nationalement) dont la charge de travail va  encore s’alourdir.

Oser prétendre qu’il n’y aura pas de dégradation de la situation relève vraiment de l’hypocrisie la plus totale.

 

Durant le quinquennat de M Sarkozy, il aura été entamé une transformation en profondeur de notre système éducatif : suppression de la carte scolaire, dynamitage de la formation des enseignants, asphyxie des RASED, dérèglementation avec le recrutement des personnels par les chefs d’établissements en zone ÉCLAIR, volonté de mettre en place un système d’évaluation injuste et inefficace…

Le prĂ©sident a annoncĂ© la poursuite de cette politique d’étouffement budgĂ©taire. Il la couple Ă  une vision libĂ©rale et rĂ©trograde  souhaitant accroitre l’autonomie des Ă©tablissements, un  prĂ©texte Ă  une mise en concurrence dĂ©vastatrice pour la cohĂ©sion sociale. D’un cotĂ© les « classe affaire », de l’autre les Ă©tablissements « low cost ».

On nous fait encore le coup d’une augmentation considérable de la rémunération des enseignants, oubliant que l’engagement avait été pris dans la « lettre aux éducateurs » de 2007 »… et que les personnels attendent toujours !

L’école est considérée comme un gisement d’économies. Alors, le SE-Unsa condamne vigoureusement cet appauvrissement du service public d’éducation et appelle tous les personnels à se mobiliser sur le terrain pour faire obstacle à cette politique destructrice.

Le SE-Unsa formule d’autres vœux pour 2012 et notamment que ce soit l’année du changement, que l’Education redevienne une priorité nationale, que le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux cesse et que les personnels retrouvent la confiance et la sérénité nécessaires pour exercer leurs missions au sein du service public d’éducation.

Isabelle Guigon

Elue CAPD

SE Unsa


 
 
 
 
 
PsyEN