SECTION SE-Unsa de la SEINE SAINT DENIS - 6 SQUARE DU HUIT MAI 1945 - 93140 BONDY
Tél. 01 48 02 19 31 - Por. 06 64 13 92 85 - [Mél.]

 
La crise Ă©conomique
Article publié le jeudi 1er décembre 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

CFDT, CGT, FSU et UNSA dĂ©noncent les plans d’austĂ©ritĂ© injustes, dangereux pour l’activitĂ© et l’emploi, inefïŹcaces pour rĂ©duire la dette.

La France et l’Europe sont confrontĂ©es Ă  une crise Ă©conomique et sociale profonde. Des millions de travailleurs, en France et en Europe, voient leur emploi dĂ©truit ou menacĂ© et le niveau de leur protection sociale mis en cause.

Dans ce contexte, aprĂšs un premier plan de rigueur annoncĂ© en aoĂ»t, le gouvernement vient de dĂ©cider d’une nouvelle sĂ©rie de mesures d’austĂ©ritĂ©, en l’absence totale de discussion avec les organisations syndicales.

Ces mesures inéquitables et injustes :

 font porter principalement les efforts sur les salariĂ©s et impactent leur pouvoir d’achat;

font l’impasse sur le besoin de relance et de soutien Ă  l’activitĂ© et Ă  l’emploi et dĂ©gradent la qualitĂ© des services publics.

 

AprĂšs la taxe sur les complĂ©mentaires santĂ©, la poursuite des dĂ©remboursements, le gouverne­ment dĂ©cide d’augmenter d’un jour la carence en cas d’arrĂȘt maladie. Il s’en prend aux salariĂ©s malades, tous assimilĂ©s Ă  des fraudeurs. Il rend de plus en plus difïŹcile l’accĂšs aux soins d’une part importante de la population.

Dans le mĂȘme temps, les efforts demandĂ©s aux plus aisĂ©s restent symboliques et des niches ïŹ scales inefïŹcaces et injustes sont laissĂ©es en l’état.

Ces mesures sont Ă©conomiquement inefïŹcaces pour rĂ©duire l’endettement : elles rĂ©duisent l’activitĂ© au risque d’une spirale infernale qui mĂšne Ă  la rĂ©cession.

CFDT, CGT, FSU et UNSA interpellent gouvernement et patronat pour des mesures justes et Ă©quitables aïŹn de lutter contre la spĂ©culation, relancer la croissance Ă©conomique et soutenir l’emploi, assurer des services publics de qualitĂ©.

Elles demandent en particulier au gouvernement de :

mettre ïŹn Ă  la dĂ©ïŹscalisation des heures supplĂ©mentaires, dĂ©favorable Ă  l’emploi, inĂ©galitaire et coĂ»teuse (4 milliards d’euros) ;

faire contribuer les hauts revenus par la crĂ©ation d’une tranche supplĂ©mentaire d’impĂŽt sur le revenu et supprimer les niches ïŹ scales inefïŹcaces ;

conditionner les aides aux entreprises Ă  leur politique sociale ;

renoncer au doublement de la taxe sur les complémentaires santé ;

abandonner l’instauration des jours de carences supplĂ©mentaires.

 

Les organisations syndicales appellent
 

dans tous les dĂ©partements d’Île-de-France, tous les salariĂ©s Ă  agir pour se faire entendre des dĂ©cideurs (gouvernement, Ă©lus, respon­sables d’entreprise) dans la pĂ©riode du 1er au 15 dĂ©cembre 2011, et au

Rassemblement
Mardi 13 décembre à 14H

 

Pont de la Concorde face Ă  l’AssembĂ©e Nationale
MĂ©tro: Concorde

 

Ne pas jeter sur la voie publique

 
 
 
 
ALC